Quel âge ont vos poumons ?

Si vous êtes fumeur ou si vous êtes exposé à des polluants, vos poumons risquent de vieillir prématurément. L'évaluation de l'âge de vos poumons permet de savoir où ils en sont et le cas échéant de prendre des mesures préventives. Le pire ennemi des poumons, c'est la BPCO, maladie pouvant mener à l'insuffisance respiratoire…
PUB

Comme pour les artères, le cerveau ou la peau, les poumons peuvent vieillir plus ou moins rapidement, indépendamment de votre âge réel. En effet, si les poumons vieillissent naturellement, l'âge de vos poumons dépend aussi de nombreux facteurs environnementaux et notamment des expositions aux polluants. Le tabac par exemple, est le pire facteur de vieillissement prématuré de nos poumons. Mais hélas, il n'est pas le seul : exposition professionnelle à des substances chimiques, à la poussière de bois, pollution automobile, sans oublier la pollution intérieure.

Evaluer l'âge de ses poumons permet de dépister la BPCO

Le plus urgent est de dépister la BPCO (bronchite chronique obstructive ou Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) grâce à l'évaluation de l'âge pulmonaire. La BPCO est une maladie grave qui touche très souvent les fumeurs. L'objectif est de dépister précocement cette maladie afin d'empêcher l'ultime étape de l'insuffisance respiratoire. Aujourd'hui le diagnostic est trop souvent réalisé lorsque la fonction pulmonaire est déjà amputée de moitié et que la qualité de vie est nettement altérée. Il faut dire que les patients fumeurs considèrent comme normaux les symptômes suggérant l'existence d'une BPCO. Pour eux, la toux, les crachats matinaux et les essoufflements sont habituels. C'est ainsi que même si ces signes s'accentuent progressivement, avec une intolérance à l'effort, une limitation des activités quotidiennes et une faiblesse musculaire, ils ne sont pas très inquiets, jusqu'à ce qu'un épisode aigu d'aggravation de l'état respiratoire impose une hospitalisation.

PUB
PUB

Alors, fumeurs et non-fumeurs, dites-vous bien qu'il n'est pas normal de tousser tous les jours, de cracher et d'être limité dans ses activités par des essoufflements.

Ayez le réflexe (à défaut de celui d'arrêter de fumer) de faire mesurer votre souffle par votre médecin ou un pneumologue.

A savoir : la BPCO touche 5 à 10% de la population des pays industrialisés et c'est la 3e cause de mortalité dans le monde.

Comment mesurer l'âge des poumons ?

La BPCO se caractérise par une obstruction progressive et anormale des bronches. Ce rétrécissement des bronches rend la respiration difficile. La mesure du souffle dont l'unité est le VEMS forcé, c'est-à-dire la quantité d'air qui sort des poumons en une seconde d'expiration, permet d'évaluer le degré d'obstruction des bronches, indiquant ainsi l'âge des poumons. Le résultat doit tenir compte du vieillissement naturel de la fonction respiratoire : on perd environ 25% de sa fonction respiratoire entre 30 et 75 ans.

En pratique cette mesure est réalisée très simplement par le médecin traitant (il suffit de souffler dans un embout), à condition qu'il dispose du petit appareil de mesure de souffle (technique de la spirométrie). Si ce n'est pas le cas, il pourra vous orienter vers un pneumologue.

Publié le 29 Septembre 2008 | Mis à jour le 05 Décembre 2014
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Communiqué de presse Pfizer, septembre 2008.