Rougeole : la région française de l’Occitanie dans le rouge

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Lundi 23 Avril 2018 : 11h03

L'Occitanie figure parmi les régions de France les plus touchées par la rougeole. L'Agence régionale de santé a appelé à une meilleure vaccination contre le virus.

© Adobe Stock
PUB

Pas d'épidémie, mais une tendance inquiétante. Avec plus de 280 cas de rougeole  déclarés depuis novembre, la région Occitanie fait partie des plus touchées en France. Ce qui inquiète l'Agence régionale de santé (ARS). Elle a récemment rappelé l'importance de la vaccination pour se protéger du virus.

Au total, près de 1 800 cas de rougeole ont été signalés en France. Si la moitié se situent en Nouvelle-Aquitaine, foyer de départ de l'épidémie, d'autres régions sont elles aussi ravagées par le virus. Et l'Occitanie figure en bonne position.

Trois départements font l'objet d'une surveillance particulière : le Gard (94 cas), la Haute-Garonne (80 cas) et l'Aveyron (26 cas). "Souvent considérée à tort comme bénigne, la rougeole n'est pas qu'une maladie de l'enfance, elle concerne aussi les adolescents et les jeunes adultes", précise l'ARS dans un communiqué. Trois malades sur dix sont, en effet, âgés de plus de 20 ans. 20 % ont 1 à 4 ans et 17 % ont 10 à 14 ans.

Une personne sur cinq hospitalisée

PUB
PUB

En pleine semaine mondiale de la vaccination, cette flambée de rougeole rappelle l'importance de ce geste préventif. Car parmi les cas signalés, 9 sur 10 n'étaient pas vaccinés ou n'avaient pas reçu les deux doses nécessaires.

"A ce jour, aucun département d'Occitanie n'atteint les 95 % de couverture vaccinale à 2 ans pour les 2 doses de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), taux recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour permettre l'élimination de la maladie", note l'ARS.

En France, 80 % des bébés de 24 mois ont reçu le nombre de doses appropriées. Une moyenne qui masque de fortes disparités entre les départements. Le rattrapage est recommandé à toute personne n'ayant reçu aucune dose ou une seule. Avoir déjà contracté la rougeole en dispense.

Pour rappel, l'infection provoque une forte fièvre, accompagnée de toux, d'une rhinopharyngite puis d'une éruption cutanée. Mais la maladie n'est pas bénigne pour autant. Un.e patient.e sur cinq a dû être hospitalisé.e à cause de la rougeole. 10 % ont souffert de complications (pneumopathies et encéphalites).

Elle est aussi très contagieuse, puisqu'une seule personne suffit pour en contaminer vingt autres.

PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles