Boutons, démangeaisons : et si c'etait une allergie au soleil ?

Ah, le soleil ! Après des mois de grisaille, vous en aviez presque oublié la couleur ! Doigts de pieds en éventail sur la plage, vous dites bonjour aux vacances et anticipez avec bonheur le teint hâlé que vous allez bientôt arborer. Le tableau serait idyllique sans ces petits boutons qui se mettent à coloniser votre décolleté. Ils s’accompagnent de démangeaisons ? L’allergie au soleil, ou lucite estivale, peut avoir frappé. Apprenez à la reconnaître pour mieux y faire face.
© Fotolia

De quelle allergie au soleil s’agit-il ?

Précision importante : il n’existe non pas une mais bien DES allergies au soleil.

Ou en tout cas, des éruptions de boutons après exposition au soleil – le terme d'allergie n'est pas tout à fait exact, mais il est le plus souvent utilisé.

Chacune de ces éruptions solaires se manifeste de manière différente.

Qu'est-ce que la lucite estivale bénigne ? Quels en sont les signes ?

La lucite estivale est la plus fréquente desallergies solaires

Mesdames, vous êtes les victimes de prédilection de cette allergie. La lucite estivale bénigne est en effet favorisée par les oestrogènes.

Elle se présente sous forme de petits boutons rouges appelés "papules". Leur terrain préféré : votre décolleté, vos avant-bras, vos épaules… Toutes ces zones qui se retrouvent exposées au soleil, après de longs mois passés à l’abri des ses rayons.

Bonne nouvelle : votre visage est épargné.

Ces boutons disséminés sur la peau s’accompagnent de démangeaisons intenses. Ils apparaissent entre 12 et 48 heures après une exposition solaire prolongée.

Sans traitement, vous devrez endurer l’éruption pendant environ deux semaines. Elle récidivera à chaque exposition mais s’atténuera progressivement…. Jusqu'à l'été prochain !

La lucite estivale bénigne revient en effet chaque année, toujours aux mêmes endroits.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dr Dominique Tennstedt, Chef de Service du Département de dermatologie des Cliniques Universitaires Saint-Luc.
La rédaction vous recommande sur Amazon :