Régime Thonon

© Istock

« Le régime Thonon a été conçu par un médecin travaillant au CHU de la ville de Thonon-les-Bains. Ce médecin souhaitait faire perdre du poids à ses patients. Ce régime n'a jamais été reconnu officiellement par le centre hospitalier. Ce régime est devenu célèbre en seulement quelques années, grâce à son efficacité qui n'est désormais plus à prouver. »

Cette phrase figure en page d’accueil du site consacré à ce régime qui n’a évidemment aucune référence scientifique.

Or, s’il y a bien un hôpital à Thonon, il n’y existe pas de CHU (Centre Hospitalier Universitaire). Le mystère demeure donc quant à l’auteur de ce dangereux régime, malheureusement très à la mode car il promet de perdre jusqu’à 10 kilos en seulement 14 jours.

PUB

Principes du régime Thonon

Il s’agit d’un régime très hypocalorique et hyperprotéiné qui doit être suivi pendant 14 jours.

  • Sel, sucre, graisses et alcool sont strictement interdits.
  • Les menus d’une semaine sont indiqués et on doit s’y conformer tout aussi strictement.
  • On prend du café ou du thé le matin, parfois avec rien, parfois avec un peu de lait ou un petit pain ou des carottes râpées.
  • Le déjeuner et le dîner sont composés de un ou deux œufs durs ou d’un steak, ou de poulet grillé ou de poisson au court-bouillon accompagnés de salade verte, parfois de tomates ou de carottes.
  • Les fruits se trouvent seulement deux fois dans la semaine.
  • Le dimanche soir, on a le droit de manger tout ce que l’on veut sauf, bien sûr les produits interdits.
  • On fait la sauce des salades avec du yaourt et du jus de citron.
  • On doit boire beaucoup d’eau.
  • On doit manger dans des assiettes roses car cette couleur réduit la sensation de faim.

Il est recommandé de prendre des compléments alimentaires pour pallier les carences (les risques sont annoncés sur le site).

Avantages du régime Thonon

  • Pas de cuisine à faire.
  • On maigrit très vite si on n’a pas déjà emmagasiné d’indéracinables kilos yo-yo.

Guide: 

Publié le 11 Mars 2014 | Mis à jour le 11 Mars 2014
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB
PUB

Contenus sponsorisés