Reconnaître les premiers signes de méningite chez un nourrisson

© Istock
La méningite est une inflammation des méninges, c’est-à-dire des membranes qui servent à protéger le cerveau et la moelle épinière. Chez les tout-petits, cette affection reste généralement bénigne. Mais quels sont les symptômes de la méningite chez bébé ? Comment les distinguer d’un simple rhume du nouveau-né ?
Publicité

Méningite chez un nourrisson, quels signes ?

Si elle peut survenir à n’importe quel âge, la méningite touche davantage les enfants de moins de 5 ans et les adolescents. Chez les tout-petits, sa détection reste plus difficile à établir car les symptômes peuvent être moins probants que chez l’adulte. Généralement, le nourrisson présente une fièvre modérée à élevée à laquelle pourront être associés des vomissements et une somnolence inhabituelle. Certains enfants présenteront une raideur nucale anormale tandis que d’autres auront la fontanelle bombée. Dans tous les cas, une consultation médicale urgente est indispensable car seul un médecin pourra établir un diagnostic formel.

Publicité
Publicité

Santé de bébé : les causes de la méningite chez un nourrisson

Dans la majorité des cas, la méningite chez l’enfant en bas âge est secondaire à une autre pathologie. Il pourra s’agir de la complication d’une angine, d’un rhume, d’une otite, voire des oreillons. La charge virale va alors se propager jusqu’aux méninges. On parle de méningite virale. C’est la forme la plus simple de l’infection et, surtout, la moins dangereuse. La méningite bactérienne, en revanche, est bien plus redoutable. Chez l’enfant, elle est principalement causée par le méningocoque C. Or, les bactéries se transmettent assez facilement au sein des collectivités (crèche, écoles, centres aérés…) via la salive ou les sécrétions.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 19 Juillet 2018 : 16h00