Quels sont les symptômes et les causes du pneumothorax ?

Publié le 29 Avril 2013 à 10h46 par Rédaction E-sante.fr
Essouflements, difficultés à respirer, oppression, fatigue… ? C’est peut-être un pneumothorax.Cette maladie désigne une affection de la plèvre, la fine enveloppe qui entoure les poumons.Quels sont les symptômes ? Comment savoir si on est à risque et comment prévenir et soigner le pneumothorax ?
© Istock

Pneumothorax, une affection de la plèvre

La plèvre est une fine membrane composée de deux feuillets qui tapissent les parois du thorax et enveloppent les poumons. Un pneumothorax désigne une affection de la plèvre faisant plus ou moins pression sur les poumons et pouvant diminuer la ventilation pulmonaire.

Trop de pression sur les poumons

En cas de pneumothorax, une sorte de poche d’air se forme entre le poumon et la plèvre, laquelle fait pression sur les poumons. Cette bulle d’air se résorbe le plus souvent spontanément. Mais parfois, la ventilation pulmonaire s’en retrouve affectée et le poumon peut s’affaisser. Selon la sévérité du pneumothorax, il peut s’agir d’une véritable urgence, car la compression des poumons peut aussi se compliquer d’une détresse cardiovasculaire menant à un état de choc.

Trois types de pneumothorax

Le pneumothorax primaire. Lorsque cette affection survient sans raison apparente, on parle de pneumothorax primaire. Il touche le plus souvent un homme jeune, avant 40 ans, typiquement grand et mince sans que l’on sache pourquoi. Les fumeurs ou ex-fumeurs sont aussi plus exposés. Il existe enfin des formes familiales liées à une mutation génétique.

Le pneumothorax secondaire. Il est lié à une maladie pulmonaire sous-jacente, comme une BPCO par exemple, une bronchite chronique ou un emphysème. Certaines maladies infectieuses peuvent aussi être à l’origine d’un pneumothorax (sida, tuberculose…), voire la présence d’une tumeur dans un poumon.

Le pneumothorax traumatique. Il est consécutif à une blessure au thorax : choc violent, accident, etc. Par exemple, une fracture des côtes a pu léser le poumon, lequel laisse passer de l’air vers la plèvre. Si cet air est piégé, il fait pression sur le poumon, lequel peut s’affaisser.

Très rarement, l’acuponcture ou une complication d’un acte médical peuvent entrainer une blessure au niveau du poumon.

Les symptômes d’un pneumothorax

  • Essoufflement.
  • Difficulté à respirer.
  • Douleur lors de la toux.
  • Oppression thoracique.
  • Douleur thoracique aigüe.
  • Augmentation du rythme cardiaque.
  • Fatigue.
  • Peau bleutée.

Prévention, diagnostic et traitement du pneumothorax

Diagnostic et traitement du pneumothorax

Il faut consulter en urgence afin de confirmer le diagnostic et évaluer la sévérité du pneumothorax. En cas d’affection légère avec un léger essoufflement, une surveillance est mise en place le temps que l’air dans la plèvre se résorbe spontanément (quelques jours à quelques semaines). En cas de pneumothorax plus sévère, le traitement dépend des symptômes, de la cause sous-jacente et du risque de récidive : mise sous oxygène, aspiration de l’air présent dans la plèvre, drainage thoracique, accolement des deux feuillets de la plèvre, voire chirurgie.

Les récidives sont fréquentes

On considère que la moitié des patients ayant souffert d’un pneumothorax en auront un autre dans les deux ans. Ce risque augmente ensuite encore avec le nombre d’épisodes…

Quelle prévention ?

Ne pas fumer et éviter les variations de pression (plongée, avion) font partie des recommandations préventives de base.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Editions Robert Laffont. Société de pneumologie de langue française (SPLF). FGLMR,  www.repir.com. La fondation du souffle, http://www.lesouffle.org/vos-poumons/les-maladies/pneumothorax.