Que savez-vous sur l'hypnose thérapeutique ?

© Istock

L’hypnose permet aux patients en souffrance d’accéder à leurs propres ressources intérieures (trop souvent inexploitées) et de faire émerger leurs aptitudes à guérir. Elle suscite le changement et encourage la reprise de confiance et le retour à l’initiative du patient.

Dans quels domaines l’hypnose peut être pratiquée ? Cette méthode présente-elle des contre-indications ? Que savez-vous exactement sur l’hypnose thérapeutique ?

Publicité

L’hypnose peut-elle être employée dans le traitement des addictions (tabac, cannabis, alcool…) ?

  • Oui.

Dans le cadre des addictions (dépendance), l’hypnose vise à rompre les liens physiques et psychologiques.

Les professionnels de l’hypnose sont-il appelés des hypnoticiens ?

  • Non.

Les professionnels qui pratiquent l’hypnose s’appellent des hypnothérapeutes.

L’hypnose est-elle utilisée dans le traitement des troubles du comportement alimentaire (boulimie, anorexie, obsessions alimentaires…) ?

  • Oui.

L’hypnose peut aider les patients à modifier leur comportement alimentaire.

Au cours d’une séance d’hypnose, le patient perd-t-il tout contrôle ?

  • Non.

Le patient garde le contrôle dans un travail de coopération constante avec son thérapeute. C’est ainsi que l’hypnose permet un apprentissage. Le patient se souvient de la séance et peut utiliser cet apprentissage. Mais s’il n’y a pas d’amnésie, le patient peut éprouver une difficulté plus ou moins importante selon les contextes à se remémorer en détail l’expérience hypnotique.

Publicité
Publicité

L’hypnose remplace-t-elle la médecine conventionnelle ?

  • Non.

L’hypnose ne se substitue pas à la médecine scientifique, mais peut être complémentaire.

La douleur est-elle une des indications de l’hypnose ?

  • Oui.

Une certaine efficacité de l’hypnose est reconnue par l’Académie de Médecine dans les douleurs aiguës et chroniques.

Parmi les principales indications de l’hypnose : le traitement de la douleur aiguë et chronique, de l’anxiété, des troubles psychiques, l’aide à la concentration et à la potentialisation des motivations.

L’hypnose est-elle contre-indiquée chez les enfants ?

  • Non.

Il existe même des formations aux « techniques d’hypnoanalgésie en pédiatrie » s’adressant spécifiquement aux professionnels de la santé qui travaillent auprès des enfants dans le secteur hospitalier ou en libéral.

Certains dentistes sont-ils formés à l’hypnose ?

  • Oui.

Les séances d’hypnose chez le dentiste calment l’anxiété des patients et réduisent la douleur. Depuis 2008, l’Institut Français d'Hypnose propose des formations à l’hypnose dentaire aux chirurgiens-dentistes et aux stomatologues, facilitant la prise en charge de la douleur et du stress au cabinet dentaire.

Il n’y a pas de contre-indication à l’hypnose, est-ce vrai ?

  • Oui.

L’hypnose est sans danger. Nous pouvons tous entreprendre une séance hypnotique. Seules les personnes psychotiques pourraient ne pas effectuer le travail interne sur lequel repose l’hypnose et donc ne tirer aucun bénéfice de l’hypnose.

L’hypnose peut-elle faire maigrir ?

  • Non.

L’hypnose ne fait pas maigrir comme par magie. En revanche, cette méthode s'intègre dans une prise en charge globale du problème de poids. L’hypnose aide le patient à modifier ses comportements alimentaires et ainsi à obtenir un amaigrissement durable.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 18 Mars 2013 : 10h53
Mis à jour le Lundi 07 Décembre 2015 : 15h25
Source : Rapport de l’Académie de Médecine sur les thérapies complémentaires, mars 2013. Groupement pour l'Étude et les Applications Médicales de l'Hypnose (GEAMH), http://www.hypnosemedicale.com. Institut Français d'Hypnose, http://www.hypnose.fr. Antoine Bioy, « L’hypnose », InterEditions, collection Découvrir.