Que savez-vous des maladies cardiovasculaires ?

Publié le Vendredi 01 Juin 2012 : 12h40
Mis à jour le Lundi 04 Juin 2012 : 08h44

L’infarctus du myocarde ou crise cardiaque est l’accident cardiovasculaire le plus redoutable. Sur les 150 000 à 180 000 personnes qui décèdent chaque année en France d’une maladie cardiovasculaire, 70.000 à 100.000 sont le fait d’un infarctus. Pourtant, une meilleure hygiène de vie et une meilleure connaissance des gestes qui sauvent permettraient de diminuer de plus de moitié le nombre de décès…

Le point sur les maladies cardiovasculaires.

© getty
PUB

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde.

Vrai.

En France, depuis peu, les cancers sont passés devant les maladies cardiovasculaires en termes de mortalité.

PUB
PUB

Les femmes sont moins touchées que les hommes par les maladies cardiovasculaires.

Faux.

Hommes et femmes sont également touchés par les maladies cardiovasculaires. La différence est que les femmes étant protégées par leurs hormones sexuelles, elles sont atteintes plus tardivement que les hommes.

Publié le Vendredi 01 Juin 2012 : 12h40
Mis à jour le Lundi 04 Juin 2012 : 08h44
PUB
PUB
A lire aussi
Quels sont les signes d'une athérosclérose ?Publié le 03/06/2012 - 22h00

L’athérosclérose est une affection courante, qui conduit à un blocage de la circulation du sang à l’intérieur des artères ou simplement à un rétrécissement de celle-ci.Peut-on repérer des symptômes indiquant l’existence d’une athérosclérose ? Quels sont exactement les signes...

Et vous, prenez-vous votre vie à cœur ? Publié le 22/09/2011 - 08h46

Malgré les possibilités de prévention, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de décès en France. Plein feu sur l'infarctus afin de vous sensibiliser aux maladies cardiovasculaires.

Génétique et maladies cardiovasculairesPublié le 28/08/2001 - 00h00

Le siècle qui débute sera celui de l'émergence de la génétique dans la compréhension et la prise en charge des maladies cardiovasculaires. Il est probable que bientôt, on pourra dès le plus jeune âge, en prélevant quelques gouttes de sang ou de salive, déterminer grâce à une véritablecarte à puce génétique si l'on a ou non un surcroît de risque de développer une hypertension artérielle, une hypercholestérolémie, un infarctus du myocarde, une phlébite ou une embolie pulmonaire, un diabète, un cancer du colon, du sein, de l'ovaire… On peut imaginer les implications...

Plus d'articles