Le préservatif a 5.000 ans !

Tout le monde le sait et le reconnaît, en été, on fait plus l'amour. Alors, raison de plus pour se protéger, surtout lorsque l'on ne connaît pas son partenaire. La seule protection contre le Sida et les autres MST, notamment l'herpès qui touche 2 millions de personnes : le préservatif ! Le saviez-vous ? il a 5.000 ans !
PUB

Histoire de préservatifs

Et oui, le préservatif a 5.000 ans. Son habillage est bien sûr différent, fini le boyau de mouton, la vessie de chèvre, le fourreau d'étoffe, de soie ou de velours, il est aujourd'hui en latex, et il est sûr ! Aucune excuse pour les allergiques, il existe un autre matériau : le polyuréthane, tout aussi efficace.Gage de qualité, ils doivent porter la mention « norme CE » ou « NF ». La norme NF est la plus stricte car ils subissent des tests plus approfondis dans un laboratoire national d'essai situé dans les Yvelines : test d'éclatement (il s'agit de les gonfler comme des baudruches jusqu'à ce qu'ils éclatent – ils peuvent atteindre la taille d'un traversin), de porosité, de résistance au temps (durée de conservation par exemple dans l'armoire à pharmacie) et à l'étirement (après passage dans une étuve à 70°C, on les étire en largeur jusqu'à ce qu'ils cassent – environ 50cm…).Attention, pour lubrifier un préservatif ne soyez pas farfelus. N'utilisez pas de beurre, de crème solaire ou encore de la vaseline, ces produits rendent le latex poreux et donc moins efficace.

PUB
PUB

Pas de campagne nationale cet été

Pour la première fois depuis 10 ans, il n'y a pas de campagne nationale de prévention contre le Sida. Les associations prennent le relais. Ainsi, AIDES profite de sa campagne pour rappeler que « le Sida ne prend pas de vacances ; il demeure un virus mortel. » La période estivale est particulièrement propice au relâchement des comportements de prévention et aux premières relations sexuelles chez les plus jeunes. Mais, le Sida est une menace permanente pour chacun d'entre nous, quels que soient l'environnement et la période de l'année.De son côté, l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé anciennement CFES - Comité Français de l'Education pour la Santé) s'est également lancé dans des actions préventives, en ciblant notamment les populations migrantes et en utilisant l'intermédiaire de la presse gay et affinitaire.

Publié le 27 Août 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : www.
Voir + de sources
aides.org - www.cfes.sante.fr