Pourquoi faire un dosage des folates sériques avant la grossesse

Publié le 03 Décembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Si vous êtes souvent fatiguée et que votre teint fait défaut, votre médecin peut vous prescrire un dosage des folates sériques. Dans un contexte de désir d’enfant, une carence en vitamine B9 pourrait avoir de lourdes conséquences sur le système nerveux de votre futur bébé. On fait le point.
PUB
© Istock

 

Les folates sériques : c’est quoi ?

Un dosage des folates sériques est généralement prescrit pour détecter une éventuelle carence en folates. Ces derniers sont aussi appelés acide folique et correspondent en réalité à la vitamine B9. On estime qu’environ une femme sur deux en âge de procréer présente une carence concernant cette vitamine en France. La plupart d’entre elles l’ignorent totalement. Pourtant l’acide folique joue un rôle essentiel dans le mécanisme de formation des cellules et leur renouvellement, ainsi que dans le bon fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire. Les folates aident également à la fixation du fer par l’organisme, une fonction cruciale durant la grossesse car les besoins sont augmentés d’environ 30 %.

Une carence en vitamine B9 peut favoriser une anomalie du tube neural chez le fœtus

Une carence en vitamine B9 dans les premières semaines de grossesse peut induire une anomalie du tube neural chez le fœtus. En effet, il a été admis que la mise en place d’un traitement par acide folique débuté avant la conception et prolongé durant toute la grossesse diminue de moitié le risque de spina-bifida. Cette malformation est un défaut de fermeture de la partie arrière d’une ou plusieurs vertèbres, laissant à nu et sans protection le contenu de la colonne vertébrale. Les folates jouent donc un rôle de premier plan. Les risques de fausse couche et d’accouchement prématuré sont accrus par une carence en vitamine B9. L’acide folique joue aussi un rôle indispensable pour les futures mamans en assurant l’approvisionnement des tissus qui augmentent de volume comme les seins et l’utérus en favorisant la production de globules rouges. La grosse fatigue d’avant et après accouchement est également réduite par un apport correct de folates.

PUB
PUB

Folates : quels sont les besoins pendant la grossesse ?

Que ce soit donc pour votre santé ou pour celle de votre futur bébé, il est indispensable de s’assurer d’avoir les réserves suffisantes de folates. Elles correspondent à 500 microgrammes par jour, à conserver sur toute la période de votre grossesse. Habituellement, ce taux n’est que de 400 microgrammes. Mais il s’agit désormais de faire le plein pour deux ! Les carences en folates peuvent provenir d’une malnutrition – consommation minime de légumes crus par exemple –, d’une cuisson excessive des aliments (ce qui entraîne leur destruction), d’une malabsorption due à des troubles digestifs importants (type maladie cœliaque ou maladie de Crohn) ou encore de l’utilisation de certains médicaments toxiques. Mais pour obtenir votre quota, rien de plus simple. Une alimentation équilibrée et adaptée peut largement suffire. Au menu : foie, salade, épinards, chou, betterave, endive, poivron, orange, œufs seront vos meilleurs alliés.