Fertilité : bientôt un test à domicile pour les deux sexes !

Un test de fertilité en kit pour homme et femme à utiliser à domicile, vient d'être mis au point par des scientifiques et des médecins britanniques. Il a pour fonction de mesurer la fertilité des couples souhaitant concevoir un enfant. Produit par l'entreprise londonienne d'appareils médicaux Genosis, les prototypes de ces deux tests ont déjà été testés.

Le test masculin inclus dans ce kit permet de mesurer la concentration des spermatozoïdes actifs, facteur le plus déterminant du pouvoir fécondant du sperme. Quant au test féminin, il mesure les taux d'hormones folliculostimulantes (FSH), bon indicateur des réserves ovariennes (nombre d'ovules stokés dans les ovaires).

Les prototypes de ces deux tests ont été fabriqués par la société Genosis puis testés sur 118 hommes et 243 femmes. Dans 40% des cas de stérilité, la responsabilité se situe du côté de l'homme, dans 40% du côté de la femme et dans les 20% restant il s'agit visiblement d'un problème commun.Selon les inventeurs du kit, le test masculin ne peut certes pas diagnostiquer toutes les causes de stérilité masculine, mais il peut cependant identifier de nombreux cas.De plus, le mode d'emploi est particulièrement simple et bien expliqué. L'apparition d'une bande rouge sur la bandelette signifie que le nombre de spermatozoïdes est suffisant et que leur activité est bonne. En effet, cette ligne rouge n'est visible que si le nombre de spermatozoïdes actifs contenu dans l'échantillon de sperme est supérieur à 10 millions par millilitre, comme édicté par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le début des essais cliniques est déjà prévu pour le courant de l'automne prochain au Royaume Uni et aux Etats Unis.Ce kit pourrait être proposé à la vente dès le début 2002.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :