Porter des lentilles, une pratique à haut risque ?

La mauvaise observance des porteurs, un phénomène mondial

La société Baush & Lomb a alors financé une étude internationale, menée par un organisme indépendant, afin de mettre en exergue les défauts d'utilisation de ses produits, sous toutes les latitudes. C'est la société Kadence qui a mené l'étude. Sept pays d'Europe pour un total de 1.400 porteurs de lentilles de contact ont été ciblés. L'enquête a porté sur des porteurs de lentilles à renouvellement fréquent (deux semaines à un mois).

Les résultats ont été rendus en 2007. Ils sont édifiants :

PUB
PUB
  • Les durées de renouvellement sont largement dépassées.
  • Les instructions de port bafouées.
  • On dort souvent avec ses lentilles.
  • L'hygiène est approximative, en particulier beaucoup de porteurs ne se lavent pas les mains pour mettre ou retirer les lentilles.
  • Les protocoles d'entretien ne sont pas ou mal observés.
  • Les flacons de solution sont souvent utilisés au-delà de la date de péremption.
  • Pire, certains porteurs nettoient leurs lentilles avec de l'eau ou de la salive.

Y aurait-il un défaut de conseils et d'informations ?

Et chez nous, c'est mieux ?

A cette même époque, malgré une conscience élevée des risques encourus, les utilisateurs français et en particulier les jeunes, prenaient des libertés hasardeuses avec les contraintes imposées par le port de lentilles. 93 % des gens interrogés avaient conscience des risques d'infections cornéennes, d'autant que 40 % d'entre eux avait eu une infection oculaire les ayant amenés à cesser de porter leurs lentilles de façon provisoire.

Des lentilles portées deux fois trop longtemps

Malgré cela, les dérives étaient importantes : 89 % des porteurs de lentilles « bimensuelles » les gardaient 26 jours au lieu de 14, sur les 67 % de porteurs équipés de lentilles non agréées pour le port nocturne, 35 % les gardaient la nuit et 11 % le faisaient régulièrement une fois par semaine. Pis, 30% s'octroyaient un break de plusieurs jours et laissaient leurs lentilles dans l'étui. Quand ils décidaient de remettre leurs lentilles, ils ne changeaient pas la solution dans laquelle elles baignaient depuis l'arrêt de leur port. 29% dépassaient la date limite de conservation après ouverture des produits d’entretien (de 3 mois maximum).

Bref, vous savez maintenant tout ce qu’il ne faut pas faire !

Même si la situation s’est fortement améliorée, notamment grâce aux informations apportées par l’ophtalmologiste et répétées régulièrement par les opticiens, certains porteurs de lentilles prennent encore des risques inutiles qui mettent la santé de leurs yeux en danger…

Publié par Sam Cardinal, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 18 Septembre 2015 : 18h20
Source : Côté santé, mai 2008.