Peut-on tomber enceinte avec un utérus rétroversé ?

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 01 Août 2018 : 10h00
Tomber enceinte est tout à fait possible avec un utérus rétroversé, une particularité qui concerne près de 3 femmes sur 10. L’utérus rétroversé pendant la grossesse peut, tout au plus, entraîner une gêne ou de petites douleurs.
© Istock
PUB

Qu’est-ce qu’un utérus rétroversé ?

La rétroflexion utérine couramment appelée "utérus rétroversé" désigne un utérus tourné vers l’arrière. Ce basculement peut avoir lieu au moment de la puberté. C’est une variante anatomique, l’utérus étant dans la plupart des cas tourné vers l’avant. La cause peut être génétique. Dans d’autres cas, la rétroflexion de l’utérus fait suite à un accouchement ou à une perte de tension des ligaments qui maintiennent l’utérus. Chez les femmes de plus de 40 ans, la cause peut être un fibrome.

PUB
PUB

Utérus rétroversé : quelle conséquence pour la grossesse ?

Près d’un tiers des femmes ont un utérus rétroversé. C’est donc un cas fréquent qui n’empêche pas de tomber enceinte. Toutefois, cette particularité peut être à l’origine de règles un peu plus douloureuses que d’ordinaire ou de douleurs modérées durant le premier trimestre de la grossesse. Une intervention chirurgicale n’est effectuée que si l’utérus rétroversé est source de douleurs fréquentes et intenses à tout moment du cycle ou durant les rapports sexuels.

L’utérus rétroversé n’est pas une cause de fertilité

De nombreuses femmes sont très inquiètes lorsqu’elles apprennent que leur utérus est rétroversé. Elles doivent être rassurées, car cette torsion de l’utérus n’est pas une pathologie et n’entraîne pas de problème de stérilité. Comme chez les autres femmes, elles peuvent concevoir de la façon la plus naturelle qui soit.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 01 Août 2018 : 10h00
PUB
PUB
A lire aussi
Quand les règles sont douloureuses...Publié le 27/02/2006 - 00h00

Douloureuses, répétitives et parfois handicapantes, les dysménorrhées (règles douloureuses) sont particulièrement fréquentes chez les jeunes femmes. Quelles sont les origines des règles douloureuses ? Quelles sont les investigations et quels traitements peut-on proposer ? Le point avec le Dr...

Hémorroïdes, constipation et grossessePublié le 15/10/2003 - 00h00

Les hémorroïdes sont un problème fréquent, particulièrement durant la grossesse. De gênantes, elles deviennent douloureuses en cas de thrombose. Comment éviter les problèmes, et surtout, comment lutter contre la constipation qui en est le principal facteur ?

Saignements féminins : réagissez promptement !Publié le 09/10/2000 - 00h00

Dès l'arrivée de leurs premières règles, les femmes subissent stoïquement ces quelques jours d'hémorragies menstruelles. Toutefois, le cycle féminin peut parfois devenir défaillant. Des pertes de sang se produisent alors de façon anormale. Des saignements peuvent avoir lieu en dehors despériodes de règles, être trop abondants ou se prolonger au-delà de la durée habituelle, qui est normalement de 2 à 8 jours selon les femmes. De tels symptômes inquiètent toujours, et en effet, s'ils sont parfois anodins, ils peuvent également être beaucoup plus graves. Dans tous les cas il...

Plus d'articles