Pesticides : pourquoi vaut-il mieux manger vos céréales Bio ?

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Mars 2013 : 14h11
Mis à jour le Lundi 25 Mars 2013 : 15h26
© Istock

Le jeudi 22 mars 2013 restera une date importante pour ceux qui se battent contre les pesticides.

Pour la première fois en France, l’État a été condamné à indemniser un agriculteur atteint d’un cancer lié à l’usage des pesticides.

C’est l’occasion pour nous, consommateurs, de faire le point sur la meilleure façon de nous protéger contre ces poisons.

PUB

Pesticides : premier agriculteur indemnisé par l’État

Dominique Marchal sera donc le premier agriculteur indemnisé par l’Etat, suite à une condamnation prononcée par la Cour d'appel de Nancy. Il est en effet victime d’un cancer du sang (syndrome myéloprolifératif) reconnu depuis 2006 comme une maladie professionnelle provoquée par les pesticides et les herbicides.

Cette condamnation est l’occasion de rappeler que la France est le 3ème utilisateur de pesticides au monde derrière les États-Unis et le Japon… Elle est aussi l’occasion de saluer le travail des organisations qui luttent contre l’abus des pesticides comme Générations futures http://www.generations-futures.fr, dont le porte-parole, François Veillerette, appelle à des décisions politiques fortes « allant dans le sens d’une exclusion du marché de toutes les substances cancérigènes ou perturbatrices du système endocrinien suspectées ».

PUB
PUB

Les pesticides, c’est vraiment dangereux

On peut juste regretter que cette condamnation intervienne après le Salon de l’agriculture, car elle aurait alors fait écho au scandale de la viande de cheval, substitut frauduleux de la viande de bœuf.

Cela nous aurait permis de rappeler que les pesticides sont responsables de très nombreuses maladies graves dont des cancers, des malformations congénitales, des problèmes d’infertilité, des maladies neurologiques ou immunitaires.

Nous devons vraiment faire attention à ce que nous mangeons, tout en tenant notre budget, car à la base, le problème est là. Les produits douteux sont souvent les moins chers… Mais aussi les plus chers si l’on tient compte du vin…

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Mars 2013 : 14h11
Mis à jour le Lundi 25 Mars 2013 : 15h26
PUB
PUB

Contenus sponsorisés