Parents sur le tard, vos enfants auront moins de troubles du comportement

Publié le 02 Août 2019 à 12h48 par Sophie Raffin, journaliste santé
Si les grossesses tardives peuvent s'accompagner de plusieurs complications, il semblerait que ces mamans auront peu de difficultés avec leur enfant par la suite. Selon une étude néerlandaise, la progéniture de parents plus âgés a moins de problèmes comportementaux en grandissant.

Si les médecins recommandent de ne pas attendre trop longtemps pour avoir un enfant en raison des problèmes d'infertilité et les complications des grossesses tardives, il y aurait tout de même un avantage à être parent sur le tard : les enfants ont moins de problèmes comportementaux.

Une étude, menée par plusieurs universités et centres médicaux néerlandais et publié dans le journal Society for Research in Child Development, révèle que les enfants de parents âgés ont moins de problèmes de comportement que leurs camarades ayant des parents plus jeunes.

Marielle Zondervan-Zwijnenburg, chercheuse à l'Université d'Utrecht, explique "des signes suggèrent un lien entre l'âge du père et les troubles du spectre autistique et la schizophrénie. Nous avons donc voulu savoir s'il existait une association dans la population en général entre l'âge des parents et les problèmes de comportement courants chez les enfants, au-delà des diagnostics cliniques". Elle ajoute "En ce qui concerne les problèmes de comportement courants, nous n'avons trouvé aucune raison pour que les futurs parents s'inquiètent de conséquences néfastes d'avoir un enfant sur le tard."

Moins d'agressivité et de dépression

Les scientifiques ont analysé la conduite de 32 892 enfants néerlandais quand ils avaient entre 10 et 12 ans. Les mamans avaient entre 16 et 48 ans et les papas entre 17 et 68 ans. Les chercheurs ont demandé aux pères, mères, professeurs et aux jeunes eux-mêmes de noter leurs problèmes de comportement.

Une fois les scores compilés, les parents comme les enseignants semblent s'accorder sur un point : les enfants ayant une mère ou un père âgé ont moins de problèmes de comportement d'extériorisation et d’intériorisation. C'est-à-dire qu'ils sont ainsi moins agressifs et présentent moins de signes d'anxiété ou de dépression que les autres jeunes. Généralement, les parents sur le tard ont un niveau socioéconomique plus élevé que la moyenne. Mais même après avoir pris en compte ce statut, le lien entre l'âge des parents et les attitudes des enfants perdure. Les scientifiques rejettent ainsi l'argument que cet effet favorable soit dû uniquement aux revenus de la famille.

"Il est possible que les parents âgés aient des enfants avec moins de problèmes d'agressivité, par exemple, parce qu'ils ont plus de ressources et un niveau d'éducation plus élevé", explique Dorret Boomsma, professeur de psychologie biologique et de génétique du comportement à l'université libre d'Amsterdam, coauteur l'étude. "Mais il est important de noter que le niveau moyen d'éducation plus élevé des parents âgés n'explique pas complètement la baisse des problèmes d'extériorisation chez leurs enfants."

L'équipe de recherche précise que les résultats ne peuvent pas être généralisés à d'autres types de comportement pour le moment. Elle prévoit ainsi d'élargir leur travail aux problèmes cognitifs et d'attention. Ayant concentré leur recherche sur le début de l'adolescence, elle compte se pencher sur les autres états de développement des enfants.

De plus en plus de grossesses tardives en France

Désormais, de nombreuses femmes attendent d'être bien installées professionnellement pour avoir un bébé. Ce qui repousse l'âge du premier enfant. En effet selon l'Enquête nationale périnatale 2016 réalisée par l'INSERM et la DRESS, le taux de grossesses tardives en métropole est passé de 15,9% en 2003 à 21% en 2016.

Par ailleurs, les futures mamans de 35 ans sont plus nombreuses en Île-de-France (+24,7%), et plus particulièrement à Paris (30,9%). Elles sont aussi très présentes dans le département du Rhône (+25,7%) et en région PACA (+23,6%).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.