Paranoïa et troubles psychologiques : des symptômes de la maladie d'Alzheimer

© Adobe Stock

La maladie d’Alzheimer entraîne une altération des fonctions cognitives, mais les émotions et le comportement sont aussi touchés. Ainsi, de nombreux malades présentent des troubles psychologiques et parfois même souffrent de paranoïa. Il est donc important, pour bien vieillir, de prêter attention à des symptômes psychologiques qui peuvent être révélateurs d‘un Alzheimer.

PUB

Symptômes de la maladie d’Alzheimer

Le symptôme majeur de la maladie d’Alzheimer est la perte de la mémoire. C’est bien souvent ce signe qui alerte l’entourage, car il s’agit du premier trouble visible. Dans les premiers temps, c’est la mémoire épisodique qui est touchée, ce qui se traduit par des oublis fréquents d’événements, de rendez-vous, de dates, d’informations récemment apprises, etc. Progressivement, les troubles s’aggravent avec une atteinte des autres formes de mémoire, de sorte qu’il devient difficile de retenir des informations, d’apprendre de nouvelles choses, de se souvenir d’informations pourtant connues, de planifier ses actions ou de s’orienter. Les troubles du langage font également partie des symptômes importants de la maladie d’Alzheimer. Le malade éprouve alors des difficultés à parler et à comprendre ce qui se dit. Des troubles moteurs font également leur apparition avec des difficultés à réaliser des tâches complexes, comme écrire) puis progressivement des actions aussi simples que mâcher.

PUB
PUB

Troubles psychologiques en cas de maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer s’accompagne de troubles psychologiques qui affectent l’humeur et le comportement des malades. On observe ainsi un changement de personnalité avec une perte d’intérêt générale et une indifférence pour l’entourage (avec un risque d’isolement). La personne devient également irritable et colérique sans véritables raisons. Inversement, le malade peut exprimer une grande joie inexpliquée ou rire de façon inadaptée. Mais, le plus souvent, les personnes malades se referment sur elles-mêmes et présentent une forme de dépression qui se traduit par une grande tristesse, du pessimisme, du découragement, des pleurs, des idées suicidaires, etc.

Paranoïa dans le cadre de la maladie d’Alzheimer

La paranoïa qui survient en cas de maladie d’Alzheimer intervient chez les personnes étant à un stade intermédiaire ou avancé de la maladie. Elle est à rapprocher d’un ensemble de peurs irraisonnées qui ne sont pas habituelles chez le malade. En devenant confuse, renfermée et méfiante, la personne devient également suspicieuse. En effet, la paranoïa est une crainte ou une inquiétude infondée qu’on cherche à s’en prendre à soi. De ce trouble découlent des comportements anormaux tels que cacher des choses, porter des accusations injustifiées, être agressif. Cela est dû, par exemple, à la crainte de la personne d'être volée, suivie ou espionnée. Mais plus généralement, la paranoïa se présente sous la forme d’un délire ; le malade craint que des gens s’introduisent chez lui, il croit que les gens qu’il voit à la télévision sont présents dans la pièce, etc.

Publié le 10 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :