Panne d'érection : quels sont les facteurs de risque ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Décembre 2013 : 17h43

Pour un homme, une panne d'érection, c'est très inquiétant. Il semble souvent que ces pannes apparaissent sans raison. Pourtant, il n'en est rien et il existe de nombreux facteurs augmentant le risque de trouble érectile. C'est ainsi qu'il est possible de prévenir en cherchant à éviter tous les facteurs de risques d'une difficulté érectile. Voici donc le tour de ces facteurs de risques.

© Istock
PUB

Panne d'érection : ce qui abîme les artères nécessaires à l'érection

  • L'alcool, au-delà de trois verres de vin par jourou équivalent en doses d'alcool, est néfaste à long terme pour les artères, en particulier les artères du sexe masculin.

     

     

  • Le tabac a un effet terriblement négatif sur les artères de tout le corps, y compris les artères du pénis.

     

     

  • Le manque d'exercice physiquefinit par « rouiller » les artères.

     

     

  • Le diabète a tendance à altérer l'érectionpar plusieurs mécanismes.

     

     

  • Le surpoids: il est le témoin d'un métabolisme déséquilibré qui altère l'intérieur des artères.

     

     

  • Un cholestérol trop élevéest le facteur le plus agressif pour les artères.

     

     

  • L'hypertension artériellenon traitée agresse en permanence le réseau artériel en l'obligeant à supporter une pression exagérée qui lui est néfaste.

     

     

  • Un homme qui a déjà souffert demaladie cardiovasculaire, quelle qu'elle soit (infarctus, accident vasculaire cérébral...) présente un risque augmenté dedysfonctionérectile.
PUB
PUB

Quand la prostate perturbe la fonction érectile

Quand la prostate a des problèmes, la fonction érectile est souvent atteinte.

  • Problème bénin de prostate.

     

    On sait actuellement qu'une prostate un peu grosse (hypertrophie bénigne de la prostate) peut entraîner desdifficultés érectiles.

     

  • Cancer de la prostate :la fonction érectile est souvent atteinte, soit par la maladie elle-même, soit par la chirurgie ou même par les traitements.
Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Décembre 2013 : 17h43
PUB
PUB
A lire aussi
Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Plus d'articles