Mort des cellules cancéreuses, un silence coupable

L’étude des mécanismes qui mènent à la mort des cellules cancéreuses exposées à une chimiothérapie a permis d’envisager des pistes pour que le système immunitaire participe plus efficacement à l’agression de la tumeur.

PUB

La mort des cellules cancéreuses est silencieuse

Lorsqu’une cellule cancéreuse vient à mourir sous l’effet d’une chimiothérapie, elle est souvent discrète et disparaît sans alerter le système immunitaire…

L’équipe niçoise du Pr Jean-Ehrland Ricci a cherché, avec le soutien de la Fondation ARC, à mieux comprendre ce relatif « silence » des cellules cancéreuses lors de leur mort.

Leur objectif : rendre cette disparition plus visible pour le système immunitaire, ce qui pourrait contribuer à renforcer l’action anti-tumorale de la chimiothérapie.

Objectif : alerter le système immunitaire

Apotose ou mort cellulaire

PUB
PUB

Une succession d’évènements bien régulés mène la cellule à la mort, un processus que les chercheurs nomment « apoptose ». Les cellules engagées dans cette autodestruction réduisent leur production d’énergie par des moyens qui sont encore mal connus.

Les chercheurs niçois ont donc voulu savoir si certaines enzymes clés de l’apoptose, les caspases, étaient impliquées dans cette réduction de la production énergétique des cellules cancéreuses exposées à une chimiothérapie.

Il semblerait que cela soit en effet le cas : les chercheurs ont observé lors d’études précliniques que l’activation des caspases a pour effet de bloquer la dégradation du glucose, principale étape pour générer de l’énergie via la production d’ATP (une molécule utilisée par les cellules comme carburant pour la majorité de leurs activités).

Pourquoi cet intérêt pour la production énergétique des cellules cancéreuses mourantes ?

Lorsque l’ATP s’échappe massivement d’une cellule mourante, il attire les cellules du système immunitaire qui peuvent alors organiser une réponse immunitaire adéquate. En comprenant mieux les mécanismes qui interviennent entre l’activation des caspases et le blocage de la production d’ATP, les chercheurs espèrent trouver un moyen de relancer cette production : le système immunitaire serait ainsi recruté plus efficacement auprès de la tumeur et viendrait alors renforcer l’action de la chimiothérapie.

Publié par La Fondation ARC le Lundi 27 Octobre 2014 : 08h00
Mis à jour le Lundi 03 Novembre 2014 : 12h09
Source : Fondation ARC
Pradelli, L.A. et al ; Glucose metabolism is inhibited by caspases upon the induction of apoptosis ; Cell Death and Disease; publication en ligne du 4 septembre 2014.
La rédaction vous recommande sur Amazon :