Mon enfant à l’hôpital
Publié le 14 Février 2018 par Véronique Ozanne, journaliste santé
En partenariat avec :

Des solutions et des aménagements pour l'accueil des familles

Dominique Valteau Couanet, chef du département de cancérologie de l'enfant et l'adolescent à l'Institut Gustave Roussy de Villejuif, assure que l'accueil des parents et de la famille doit faire partie des objectifs des soignants pour d'améliorer la qualité de vie des enfants malades : la prise en charge psychologique des parents est fondamentale pour le personnel soignant.

PUB

Selon Marcel Rufo, pédopsychiatre, "La chose la plus difficile pour les parents est d'oublier la peur qu'ils ont eue de perdre leur enfant. C'est capital que les parents, les frères et sœurs accompagnent l'ado hospitalisé. Mais attention, les frères et les sœurs ne doivent pas devenir des infirmières ou des éducatrices spécialisées ! Les parents doivent aussi s'occuper des enfants non malades, c'est primordial !"

PUB

Dans la plupart des hôpitaux, la venue des parents est autorisée sans restriction en ce qui concerne les horaires. À l'Institut Gustave Roussy, pour qu'ils puissent passer la nuit près du petit malade, des chambres mère-enfant gratuites sont proposées dans certaines situations. Ailleurs, un lit pliant, un fauteuil de repos sont presque toujours disponibles : un aménagement indispensable pour accéder en douceur au sommeil. Pour les parents qui veulent venir à deux, il y a l'hôtel des parents.

Source : - L'hôpital expliqué aux enfants, de Dominique Costermans, Nowfuture Éditions, 9,50 €.
- Le courage des lucioles, ma vie de psychologue à l'hôpital, de Muriel Derome, Éditions Philippe Rey, 20 €.
La rédaction vous recommande sur Amazon :
PUB