Moins on dort, plus on grossit

L'obésité est de plus en fréquente chez les enfants. Parallèlement, leur temps de sommeil a diminué. On estime que 5 à 38% des adolescents dorment chaque nuit moins de 8 heures. Existe-t-il une relation entre ces deux phénomènes ? Le manque de sommeil peut-il faire grossir ?

PUB

Sommeil, obésité et hormones

De nombreuses études ont déjà souligné l'existence d'un lien entre le manque de sommeil et l'obésité chez l'enfant. Des facteurs extérieurs, comme les comportements par exemple, pourraient intervenir dans cette relation. Mais les différentes données suggèrent, au moins en partie, des mécanismes hormonaux.

PUB
PUB

Le manque de sommeil altère la régulation de l'appétit

On sait que le sommeil joue un rôle essentiel dans le développement cérébral et notamment dans la mise en place des mécanismes de régulation de l'appétit et de la dépense énergétique. On sait également que ces mécanismes sont sous l'influence d'hormones dont la leptine et la ghréline. Le dosage de ces deux hormones a montré que leurs concentrations varient fortement en cas de manque de sommeil. C'est également le cas d'autres hormones, comme l'insuline, le cortisol ou l'hormone de croissance. Ainsi, tout déficit de sommeil se répercute sur le système de régulation de l'appétit, dans le sens d'une majoration de la prise de poids.

Publié le 11 Décembre 2006 | Mis à jour le 18 Janvier 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Tahei S.
Voir + de sources
, Arch. Dis. Child, 91 (11) : 881-4, 2006 ; Kohatsu N.D. et coll., Arch. Int. Med., 166 : 1701-5, 2006.