Méningite : une fillette décède à Evreux

© Istock

Vendredi 26 janvier 2018, une petite fille de deux ans est décédée d'une méningite bactérienne foudroyante à Evreux. Une procédure sanitaire a été mise en place.

PUB

Une méningite bactérienne foudroyante a provoqué le décès d'une petite fille de deux ans vendredi 26 janvier 2018 à Evreux. Elle allait à la crèche Isambard de la ville. Le vendredi, elle a montré des signes que l'on retrouve chez les personnes atteintes d'une méningite à méningocoques (fièvre brutale, maux de tête, raideurs dans la nuque, vomissements et taches rouges sur le corps). Elle a été transférée au CHU de Rouen très rapidement mais est décédée dans la soirée.

PUB
PUB

Les personnes en contact avec la petite fille prévenues

Une procédure sanitaire d'urgence a été mise en place pour identifier les personnes qui avaient pu être en contact avec l'enfant. Les services municipaux ont pu identifier 167 enfants et 31 professionnels qui ont possiblement fréquenté la petite fille ces derniers jours. Après les avoir tous contactés, un traitement antibiotique préventif a été recommandé à la quasi-totalité d'entre eux.

Le docteur Benoit Cottrelle, responsable de la veille et de la sécurité sanitaire à l'ARS a expliqué : "Nous avons tout mis en oeuvre pour que les familles puissent se procurer les traitements. Nous avons débloqué des stocks d'antibiotiques dans les hôpitaux pour approvisionner les pharmacies de garde." Et d'ajouter : "En fonction du germe qui sera identifié par le laboratoire, il faudra peut-êtrevaccinerles contacts proches de l'enfant."

La mortalité pour ce type de méningite intervient dans 10 à 15% des cas mais l'ARS reste rassurante puisque d'après elle la probabilité d'un autre cas foudroyant est très faible.

Dans la ville, le maire Guy Lefrand s'est associé à la douleur de la famille de l'enfant et a rassuré : "Si vous n'avez pas été contactés par l'ARS, c'est que vous n'êtes pas concernés par le risque épidémique". La crèche arouvert ses portes lundi 29 janvier avec des équipes spéciales pour accueillir les parents et répondre à leurs questions.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Lundi 29 Janvier 2018 : 11h31
PUB
PUB

Contenus sponsorisés