La méningite : son traitement est toujours une urgence !

Sa simple évocation effraye toujours, surtout les parents, en raison de sa contagion épidémique dans les écoles et de ces conséquences parfois mortelles lorsqu'elle n'est pas soignée à temps. Il existe plusieurs sortes de méningite plus ou moins graves. Dans tous les cas, il faut réagir vite, le traitement d'une méningite est toujours une urgence médicale, qui de plus, ne concerne pas uniquement le malade, mais également tout son entourage.

Publicité

Une inflammation des enveloppes du cerveau

La méningite désigne l'inflammation des méninges, enveloppes qui entourent le cerveau. Elle peut être provoquée par de nombreuses affections dont des maladies cancéreuses. Cependant les plus fréquentes sont dues à des virus et des bactéries, et plus rarement à des champignons et à des parasites. L'agent infectieux s'introduit dans le cerveau via le liquide céphalorachidien (liquide qui baigne le cerveau, le nourrit et le protège). Sa prolifération déclenche une inflammation qui gagne rapidement les méninges.

A lire aussi :

Publicité
Publicité

Le syndrome méningé

Les premiers signes de la maladie se déclarent brutalement. L'ensemble des symptômes est classiquement appelé syndrome méningé : le patient a de la fièvre, des maux de tête, il supporte difficilement la lumière et le bruit, des douleurs sont présentes au niveau de la colonne vertébrale avec une raideur des muscles, en particulier de la nuque. A ces signes généraux, peuvent s'ajouter des troubles spécifiques en fonction du type de méningite, comme par exemple l'apparition d'un purpura (taches rouges sur la peau) caractéristique de l'infection bactérienne à méningocoque. Sans traitement, la méningite peut évoluer, avec en premier lieu, des troubles de la vigilance et des convulsions, allant ensuite jusqu'au coma. Il est donc impératif de consulter dès l'apparition des premiers symptômes.

 
Mots-clés : Meningite
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 23 Octobre 2000 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Avril 2016 : 18h58
Source : Méningites bactériennes: stratégies de prévention et de traitement. Ed. INSERM