Mauvaise haleine permanente ou passagère : quelles solutions ?

© Adobe Stock

Rien n'est plus encombrant qu'une mauvaise haleine.

Car elle empoisonne la vie, celle des proches qui la subissent et la sienne quand on en souffre et qu'on s'en rend compte.

D'où vient cette haleine fétide et comment l'effacer ? 

Voici les bonnes pistes pour ne plus souffrir d'une mauvaise haleine.

Publicité

Mauvaise haleine passagère

C'est bien connu, l'odeur de la plupart des alliacées, c'est-à-dire le poireau, la ciboulette, l'échalote, l'oignon et surtout l'ail, ressurgissent dans l'haleine plus ou moins longtemps après qu'on s'en soit régalé.

Et plus on en a mangé, plus la mauvaise haleine est forte et plus elle dure longtemps, plusieurs heures après, surtout si on les a consommés crus.

Cela vient des composés soufrés dont ils sont riches et qui s'éliminent ensuite au cours de la digestion.

À la cuisson, la majeure partie de ces composés sulfurés s'évapore. Donc, pas de couvercle quand vous cuisez une soupe de poireaux, ni un plat avec des oignons.

Quant à l'ail, sa mauvaise odeur est concentrée dans son germe. Pas de problème en cette saison de l'ail nouveau : aucun risque de puer du bec, selon la formule. Mais sinon, quand vous épluchez les gousses, ouvrez-les en deux et retirez le germe, vous éliminez ainsi la plus grande partie du risque.

Comment combattre la mauvaise haleine passagère ?

  • Malheureusement, le brossage des dents est inefficace puisque ces odeurs antipathiques proviennent du tube digestif.

  • Mâcher un chewing-gum à la menthe a seulement un effet temporaire.
  • Il est évident qu'il faut carrément éviter ces légumes avant un rendez-vous amoureux.

    Mais si cela n'est pas possible, vous avez la ressource de mâcher desfeuilles de persil : les antioxydants dont il est particulièrement riche vont capturer en partie ces composés sulfurés.

    Publicité
    Publicité

    Brossage des dents ensuite pour ne pas avoir de particules vertes résiduelles sur les dents, bien sûr.

  • Vous pouvez aussi croquer des graines de fenouil ou de cardamome ou d'anis ou sucer un bâton de cannelle, beaucoup plus efficaces que les grains de café souvent recommandés dans ce cas.

    C'est ce que faisaient les femmes au Moyen-Âge pour être plus sexy. C'est aussi une habitude en Orient et au Moyen-Orient où la cuisine est souvent riche d'ail ou d'oignon : on mâchonne toujours ces graines après les repas.

  • Si vous n'avez pas de graines de fenouil ou de cardamome, ni un bâton de cannelle sous la main, réfugiez-vous dans ces délicieux bonbons, les Anis de Flavigny ou dans les Pastilles de Vichy à l'anis, on en trouve partout.
 
Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 11 Mai 2012 : 11h45
Mis à jour le Jeudi 18 Mai 2017 : 13h36
Source :