Harcèlement au travail : 1 salarié sur 6 en serait victime...

En France, un salarié sur six rapporte être actuellement, dans le cadre de son travail, la cible de comportements hostiles, comportements méprisants, atteintes dégradantes ou non-reconnaissance du travail (1).En d’autres termes, un salarié sur six serait victime de harcèlement au travail !   
© getty

Harcèlement au travail : qui se fait harceler ?

N’importe qui peut devenir la cible d’un harceleur.

Contrairement à ce que l’on imagine, ce ne sont pas spécialement les personnes les plus fragiles ou les moins affirmées qui se font harceler.

Un cadre nouvellement promu, un jeune embauché, une femme qui revient de congé de maternité, un salarié proche de la retraite, un employé handicapé, une jeune femme sortant de l’école avec un excellent diplôme, chacun peut se trouver en situation de harcèlement.

Qui harcèle au travail ?

De la même manière l’auteur du harcèlement peut être n’importe qui dans l’entreprise. Il a cependant une caractéristique constante : il est généralement très bien intégré à l’entreprise.

Tellement bien qu’il se sent en sécurité pour harceler sans être arrêté, et qu’il se sent en confiance pour justifier ses comportements pourtant intolérables.

Dans certains cas, le harcèlement n’est pas dû à une seule personne, mais à un mode de fonctionnement organisé volontairement dans l’entreprise.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : (1) Enquête SUMER 2003 (Surveillance Médicale des Risques professionnels, dont une partie est consacrée aux risques psychosociaux).