Maladie de Lyme : deux fois plus de cas en Alsace que dans le reste du pays

© Istock

La maladie de Lyme touche deux fois plus de personnes en Alsace que dans le reste de la France, selon un rapport de Santé publique France. 

Publicité

Deux fois plus de cas recensés de la maladie de Lyme en Alsace qu'ailleurs. Pour comprendre ce taux particulièrement élevé, l'Agence Régionale de Santé (ARS) du Grand-Est a demandé à Santé publique France de réaliser une étude en 2014 - 2015 sur le nombre de diagnostics de trois pathologies transmises par les tiques.

En Alsace, le nombre de cas de borréliose de Lyme est de 2 200 cas par an, soit 117 cas pour 100 000 habitants. Pour le reste de la France, le taux d'incidence est de 51 cas pour 100 000 habitants. L'étude révèle également que les cantons où le nombre de cas est le plus élevé se situent à proximité du massif vosgien.

Des métiers à risque

La maladie de Lyme touche en majorité les hommes (90%). La moitié des patients sont âgés de plus de 55 ans. En ce qui concerne les enfants, les 5 à 9 ans sont les plus touchés. Parmi les 16-60 ans, un peu moins d'un dixième des cas exercent un métier favorisant les morsures de tiques : agriculture, gestion forestière, animateur nature, employé de jardinerie, paysagiste, etc.

Publicité
Publicité

De plus, parmi les personnes souffrant de la maladie de Lyme, presque la totalité rapporte avoir fréquenté au moins un lieu présentant un risque comme la forêt, les prairies, les champs etc. Pour 64% des cas précoces, les symptômes sont apparus dans le mois suivant une morsure, et un peu plus d'un dixième n'avait pas de trace de morsure.

Vu le nombre de cas rapporté, l'Agence Régionale de Santé Grand Est a mis en place dès 2015 une campagne de prévention et de sensibilisation à propos de cette maladie. Une soirée sur le diagnostic de la maladie a eu lieu pour les professionnels de santé et devrait s'étendre en Champagne-Ardenne dès septembre prochain.

Afin d'être mieux préparés pour traiter cette maladie, les hôpitaux de Strasbourg et de Nancy sont formés pour effectuer des consultations spécialisées ainsi qu'un suivi spécifique des patients.

La maladie de Lyme, qu'est-ce que c'est ?

La transmission à l’homme de la bactérie Borrelia burgdorferi à l’origine de la maladie de Lyme ou borréliose de Lyme, se fait via une morsure de tique du genre Ixodes. Mais pas uniquement.

Les spécialistes de la maladie admettent aujourd’hui que l’infection peut se faire par la voie materno-foetale. Une femme enceinte peut donc transmettre la maladie à son bébé via le placenta. De même, en cas d’infection, il est recommandé de ne pas allaiter car des bactéries ont été retrouvées dans le lait maternel.

Une transmission par le sang est soupçonnée aussi : par prudence, aux Etats-Unis, les donneurs porteurs de borréliose ne sont pas acceptés par la Croix-Rouge.

Une étude internationale, publiée dans le Journal of Investigative Medicine en 2014, indique également un risque éventuel de contamination par voie sexuelle.

Enfin, plusieurs études montrent que d’autres insectes comme les aoûtats, les taons, les punaises et les moustiques... pourraient être des vecteurs de la maladie de Lyme, ce qui pourrait expliquer la forte propagation de la maladie.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Vendredi 30 Mars 2018 : 15h24
Source : Maladie de Lyme : une présentation des résultats de l'étude Alsa(ce)tique 2014 - 2015. Agence Régionale de Santé Grand Est. 29 mars 2018

PUB
PUB