Piqûre de tique : attention à la piroplasmose !

© Istock

Souvent mortelle en l'absence de traitement, la piroplasmose ou babésiose sévit dans le monde entier.

Cette maladie ne pouvant être contractée qu'à la suite d'une morsure de tique, la lutte contre ces parasites est un excellent moyen de protéger votre chien.

Publicité

Ces tiques qui aiment nos chiens

Lorsque votre chien se promène dans des endroits broussailleux, où poussent des herbes hautes ou dans les buissons de sapins notamment, il risque bien malgré lui d'accueillir un hôte pour le moins indésirable : une tique.

Avide de sang, la tique est fréquemment rencontrée au printemps et en automne va s'empresser de mordre votre chien et de lui injecter sa salive anticoagulante.

Les chiens attrapent généralement les tiques dans les haies, les buissons, les broussailles ou l'herbe.

Publicité
Publicité

Les périodes les plus à risque sont :

  • mars à juin
  • septembre à décembre.

Certains régions sont plus à risque que d'autres :une carte d'Europe des zones infectées par les tiques est disponible ici.

Tique et piroplasmose du chien

Lorsqu'une tique s'installe sur votre chien, elle le mord tout d'abord, se fixe à lui et pompe son sang. Durant cette dernière opération, le sang du chien est en contact avec la salive de tique qui peut être gorgée d'autres parasites appelés « babesia canis » ou "piroplasmes". Ces derniers sont les agents de la piroplasmose.

Il faut environ 48 heures après la fixation de la tique pour que le parasite soit transmis au chien.

Ces piroplasmes vont alors s'empresser de pénétrer dans les globules rouges du sang du chien afin de s'y multiplier. Cette reproduction massive au sein des globules rouges va provoquer leur éclatement et ainsi libérer de nouveaux babesia dans le sang. Ces nouveaux parasites se mettent immédiatement en quête de globules rouges pour se multiplier davantage !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Mardi 06 Juin 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 24 Avril 2014 : 14h04