Maladie de Crohn : un fromage expérimental pour traiter les maux de l'intestin

Publié le 03 Avril 2018 par Manon Anger, journaliste santé
Fortes douleurs au ventre, diarrhées, constipation... 200 000 Français souffrent de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comme la maladie de Crohn. Des chercheurs français de l'Institut national de la recherche agronomique pourraient avoir trouvé une solution.
PUB
© Istock

Un fromage pour traiter la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique ? Ce projet contre les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) a été lancé en 2015 par l'Institut National de la recherche agronomique (INRA) aidé d'autres équipes de différents organismes. Et les premiers tests sont encourageants.

Tout a commencé avec l'Elafine qui est une protéine naturellement présente dans l'intestin humain afin de le protéger des agressions. Cette protéine n'existe pas chez les personnes souffrant de MICI. Mais les chercheurs ont eu l'idée d'envoyer cette protéine directement dans l'intestin, et ainsi restaurer l'équilibre et les fonctions de l'intestin.

PUB

Mais encore fallait-il trouver comment l'envoyer dans l'intestin. Les scientifiques de l'INRA ont donc eu l'idée d'isoler le gène de l'Elafine et de l'introduire dans deux bactéries alimentaires présentes dans les produits laitiers (Lactococcus lactis et Lactobacillus casei).

PUB

L'Elafine protègerait l'intestin

Après la théorie, place à la pratique où cette hypothèse a été testée sur des souris. Elles ont consommé du fromage produisant de l'Elafine. En quelques heures seulement, la protéine se retrouve en surface de l'intestin et délivre son anti-inflammatoire. Testé pour plusieurs MICI, chaque fois l'Elafine protégeait l'intestin et diminuait les symptômes inflammatoires.

En ce qui concerne les tests sur l'homme, pour le moment les bactéries enrichies en Elafine "protègent des lignées cellulaires intestinales humaines en culture des agressions inflammatoires similaires à celles observées dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin", souligne l'étude. Grâce à l'Elafine, la muqueuse intestinale est restaurée et diminue ainsi l'inflammation en guérissant les cellules.

Ces premiers résultats encourageants pourraient entraîner un essai clinique sur des patients atteints de MICI. "Un tel traitement sécurisé pourrait être utilisé, même à long terme, pour le traitement des maladies inflammatoires", s'enthousiasme un des chercheurs de l'étude. 

Les MICI comme la maladie de Corhn et la rectocolite hémorragique sont caractérisées par l'inflammation de la paroi du tube digestif à cause d'une hyperactivité du système immunitaire digestif. Pour le moment aucun traitement curatif n'existe, seulement des médicaments pouvant améliorer la qualité de vie des patients.

PUB

A lire aussi

MICI : parlons-en !

Quel est le rôle de la flore intestinale dans la maladie de Crohn ?

Recto et MICI, des maladies peu glamours

MICI : la flore intestinale joue un rôle primordial

Colite, rectocolite : quand le côlon s'enflamme...

MICI : parcours du combattant pour les malades

Plus d'articles