Un malade informé en vaut deux
Sommaire

Les patients s'informent avant tout

La confiance aveugle des patients envers leur médecin n'est plus de mise. D'autant plus qu'ils sont de mieux en mieux informés et considèrent davantage aujourd'hui que les médecins ont des comptes à rendre, particulièrement en cas d'erreurs. L'évolution des comportements tire la médecine vers le haut, vers plus de qualité. Ce phénomène est notamment renforcé par l'établissement d'indicateurs officiels, qui ont par exemple donné lieu aux palmarès des hôpitaux sur le critère des infections nosocomiales ou du nombre d'actes chirurgicaux réalisés. Mais les progrès thérapeutiques y contribuent aussi pour beaucoup. Le magazine cite quelques-unes des incroyables évolutions dont on peut aujourd'hui bénéficier : greffe de visage, implantation d'électrodes dans le cerveau pour améliorer la vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, destruction de tumeurs par haute température, etc. Mais les promesses de la médecine dans un futur proche sont toutes aussi impressionnantes. La thérapie cellulaire promet de pouvoir réparer certains organes à l'aide de cellules spécifiques produites en laboratoire à partir de cellules souches comme celles présentes dans les embryons Des greffes de neurones dans les cerveaux de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer font aussi partie des perspectives. Grâce au décryptage du génome humain, le dépistage des personnes à risque de développer les grandes maladies que sont le diabète, les maladies cardiovasculaires, les cancers, l'asthme ou encore les démences, etc.,deviendra possible. En conclusion, la médecine change, les patients changent. Et si l'égalité face aux soins est contrôlée, demain, nous devrions être encore mieux soignés

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : L'Expansion, mars 2007.