L'accès direct du patient à son dossier médical a été autorisé

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 12 Octobre 2001 : 02h00
L'Assemblée nationale vient d'autoriser l'accès direct aux patients qui le souhaitent à leur dossier médical. Cette décision est l'une des principales mesures du projet de loi sur les droits des malades.
PUB

Jusqu'à présent, le malade ne pouvait consulter les informations consignées dans son dossier médical qu'en passant par un médecin. Désormais, tout patient y a accès directement. La consultation du dossier est gratuite et devra avoir lieu au plus tard dans les huit jours suivant sa demande et au plus tôt après un délai de réflexion de 48 heures. Ce délai passera à deux mois si les informations datent de plus de cinq ans. En cas de décès du patient, les ayants droit pourront également accéder aux informations.

Ces dispositions visant à une meilleure information des malades ont provoqué d'intenses discussions. D'un côté, le caractère potentiellement dangereux a été soulevé, certaines informations pouvant angoisser le malade et accroître ainsi les risques thérapeutiques, d'un autre côté, comme a insisté le ministre délégué à la Santé Bernard Kouchner, le changement de culture dans la relation entre le patient et le médecin est en cours et il est nécessaire de rétablir la confiance.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 12 Octobre 2001 : 02h00
PUB
PUB
A lire aussi
La malade a le droit de savoir !Publié le 21/05/2002 - 00h00

Afin d'améliorer la transparence qui entoure les soins prodigués aux malades, le gouvernement vient d'émettre un décret qui définit le droit d'accès aux informations médicales personnelles détenues par les professionnels et les établissements de santé.

L'accès au dossier médicalPublié le 08/01/2008 - 00h00

Toute personne a accès à l'ensemble des informations le concernant, détenues par les professionnels de santé et qui ont contribué à l'élaboration et au suivi du diagnostic et du traitement. L'accès au dossier médical du patient peut désormais se faire directement ou par l'intermédiaire...

Arrêt maladie sous contrôlePublié le 31/05/2005 - 00h00

Dans le cadre de la réforme de l'Assurance maladie visant à « mieux soigner tout en dépensant mieux », la lutte contre les abus et les fraudes a été engagée. Concernant les arrêts de travail, qui ont coûté 5,7 milliards d'euros en 2004, 6% ne sont pas justifiés médicalement. Contre...

Plus d'articles