Mal de ventre : les hernies digestives

© Istock

Parmi les multiples causes de douleurs digestives, les hernies tiennent une place importante. Elles peuvent être de plusieurs types : la hernie hiatale atteint l'estomac et les hernies inguinales ou crurales touchent l'intestin. Leurs symptômes sont à connaître, car les complications peuvent être graves.

PUB

 

Quels sont les symptômes des hernies digestives ?

Il existe deux types principaux de hernies digestives. La hernie hiatale correspond au passage d'une partie de l'estomac à travers le diaphragme. Ce type de hernie provoque des symptômes qui ressemblent à ceux de l'ulcère gastrique : brûlures gastriques, reflux gastro-œsophagiens, nausées ou vomissements. Les hernies intestinales correspondent au passage d'une partie de l'intestin à travers la paroi abdominale qui est déhiscente. Elle peut être crurale ou inguinale, en fonction de l'orifice par où passe l'intestin. Elle est plus fréquente chez l'homme. Elle se manifeste par la perception d'une masse souple au niveau du creux inguinal. Cette masse n'est pas constante. Elle est impulsive à la toux, réductible et peu douloureuse. Elle est souvent bilatérale. On peut également observer la hernie ombilicale, due à une faiblesse des muscles abdominaux qui permet la sortie de l'intestin, sous la peau, au niveau de l'ombilic. Celle-ci peut être très volumineuse, mais s'étrangle plus rarement.

PUB
PUB

Quelles sont les complications des hernies digestives ?

La principale complication de la hernie hiatale est le développement d'ulcères gastriques au niveau du collet d'étranglement. Les douleurs ulcéreuses peuvent alors être violentes et des saignements peuvent apparaître. Les hernies crurales et inguinales peuvent se compliquer d'étranglement et d'occlusion intestinale, ce qui constitue une urgence chirurgicale. La masse palpable n'est alors plus réductible ni impulsive à la toux et devient très douloureuse. Lorsque l'occlusion intestinale s'installe, il y a un arrêt des matières et des gaz, accompagné d'un météorisme abdominal et de violentes douleurs.

Comment traiter les hernies digestives ?

Le traitement de la hernie hiatale dépend de sa taille et de l'intensité de ses symptômes. Une hernie hiatale de petite taille nécessite simplement une surveillance et un traitement médicamenteux par inhibiteurs de la pompe à protons, pour éviter la formation d'ulcères. Lorsque la hernie hiatale est volumineuse et très symptomatique, une intervention chirurgicale est recommandée. Les hernies intestinales doivent être surveillées et il est toujours préférable de les faire opérer avant qu'elles ne se compliquent et nécessitent une intervention urgente, toujours beaucoup plus à risque qu'une intervention programmée. Le traitement consiste à remettre l'intestin en place et à renforcer les orifices inguinaux ou cruraux à l'aide d'un maillage qui empêche l'intestin de sortir. Cette intervention est bénigne et permet d'éviter de lourdes complications. La hernie ombilicale peut aussi être opérée pour éviter qu'elle ne soit trop volumineuse.

 

Publié le 04 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Revue médicale Suisse : Hernie hiatale : prise en charge diagnostique et thérapeutique en 2017
Centre Lyonnais de chirurgie digestive
Hernie inguinale : le traitement et les suites opératoires, Ameli.fr
La rédaction vous recommande sur Amazon :