L'intérêt de la contraception orale pour traiter les kystes ovariens

Publié le 15 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
La principale indication de la pilule est la contraception. Cependant, elle peut avoir une utilité dans le traitement de certaines pathologies gynécologiques, comme les kystes ovariens, surtout lorsque ceux-ci sont nombreux et symptomatiques, mais dans certaines indications seulement.
PUB
© Istock

Comment faire le diagnostic de kystes ovariens ?

Les kystes ovariens sont très fréquents et passent souvent inaperçus. Il existe principalement deux types de kystes ovariens : les kystes fonctionnels et les kystes organiques. Les kystes fonctionnels sont dépendants du cycle menstruel et disparaissent souvent spontanément. Ils sont très fréquents et ne sont pas toujours symptomatiques. Ils peuvent être uniques ou multiples. Les kystes organiques sont des kystes qui persistent, ils peuvent devenir volumineux (plusieurs centimètres) et douloureux. Il en existe plusieurs sortes. Enfin, le syndrome des ovaires polykystiques, plus rare, provoque de nombreux petits kystes sur les ovaires, accompagnés d'autres signes. Le diagnostic de kyste ovarien se fait essentiellement grâce à l'échographie qui permet de les visualiser, les compter et les mesurer. Lorsqu'ils sont volumineux (supérieur à 5 cm), on propose généralement une IRM pour déterminer plus précisément leur aspect. 

PUB

Comment traiter des kystes ovariens ?

Les kystes fonctionnels ne justifient généralement pas la mise en place d'un traitement. Ils disparaissent souvent spontanément. La pilule contraceptive n'est indiquée que lorsqu'ils provoquent des symptômes douloureux importants. Les kystes organiques peuvent être enlevés chirurgicalement, par cœlioscopie ou par laparotomie (ouverture de la paroi abdominale), s'ils sont trop volumineux. Les ovaires et les trompes sont conservés dans la mesure du possible. Lorsque les kystes sont dus à de l'endométriose, le traitement consiste à mettre les ovaires au repos pendant plusieurs mois et c'est à ce stade que la contraception orale a un intérêt puisqu'elle va bloquer l'activité ovarienne. L'intervention chirurgicale n'aura lieu que dans un second temps si les symptômes persistent. Enfin, en cas de complication (rupture, torsion ou infection), la chirurgie est indispensable et elle est pratiquée en urgence. 

PUB

Quels risques prend-on à traiter des kystes ovariens par pilule contraceptive ?

Lorsque les kystes sont fonctionnels, il n'y a aucun intérêt à utiliser la pilule contraceptive, car ils disparaitront spontanément aussi rapidement. Le traitement des kystes dus à l'endométriose par la pilule entraine les risques liés à la contraception hormonale, c'est-à-dire augmentation du taux de cholestérol et de triglycérides, prise de poids, maux de tête, risque de thrombose ou d'accident vasculaire cérébral... Les femmes traitées par la pilule doivent être surveillées et bénéficier d'un bilan biologique et d'un contrôle gynécologique réguliers. Enfin, si la nature du kyste peut évoluer vers une forme cancéreuse hormono-dépendante, il ne doit pas être traité par la pilule contraceptive.

La rédaction vous recommande sur Amazon :