Syndrome des ovaires polykystiques : une cause d'infertilité

Très souvent à l'origine d'une infertilité, le syndrome des ovaires polykystiques est un désordre hormonal symptomatique : acné, pilosité, troubles des règles, multiples kystes ovariens, etc. Ce syndrome, très souvent associé à un surpoids, expose également à des risques cardiovasculaires…
© Adobe Stock
Sommaire

Le syndrome des ovaires polykystiques est bien différent du simple kyste

Un kyste de l'ovaire correspond à une petite poche, remplie d'une sorte de mucus. Ils sont fréquents mais bénins et disparaissent spontanément, sans nécessiter de traitement.

En revanche, le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie chronique caractérisée par un déséquilibre hormonal.

Il est fréquent et expliquerait plus de 70% des infertilités.

Ce syndrome se traduit par la présence sur les ovaires de multiples kystes durs, des troubles des règles, d'une pilosité abondante, de l'acné, d'une stérilité, etc.

Définition du syndrome des ovaires polykystiques (Consensus de Rotterdam, 2003)

  • Ovaire polykystiques à l'échographie : plus de 12 kystes de 2 à 9 mm sur au moins un des ovaires).

  • Règles peu fréquentes (moins de 8 cycles par an) ou absence de règles.

  • Taux élevé d'androgène (hormone sexuelle masculine) et/ou manifestations cliniques (pilosité abondante, acné).

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du médecin, FMC, 31 mars 2008.