Les pires plats quand on a du diabète

© Adobe Stock

L’alimentation est une préoccupation majeure des personnes diabétiques car elle fait partie intégrante du traitement du diabète. Découverte des pires plats qu’un diabétique devrait absolument éviter. Avec Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

PUB

Les plats industriels

Nous tentons tous de nous faciliter le quotidien en achetant quelques plats "tout prêts". Facile, pratique, mais malheureusement trop gras et trop sucrés (ou pouvant contenir des ingrédients qui font monter la glycémie comme le sirop de glucose-fructose notamment).
Pourquoi les éviter : les plats préparés contiennent généralement de nombreux sucres cachés. Ils sont peu rassasiants avec peu de protéines et beaucoup trop d’amidons raffinés et de graisses saturées. "Quand on est diabétique, il faut éviter les sucres mais aussi les graisses saturées car on est déjà en excès. La prise de certains aliments comme le fructose pris seul fait grimper les triglycérides", explique Béatrice de Reynal.
Que faire à la place : des plats faits maison, du poisson cuit en papillote, des sushis

PUB
PUB

*Sachez-le : "de nombreuses personnes en surpoids ou obèses deviennent diabétiques. La perte de poids ou tout simplement l’activité physique améliorent l’équilibre glycémique et diminuent en même temps les risques cardiovasculaires".

Les corn flakes et autres céréales sucrées du petit-déjeuner

Pourquoi les éviter : ce sont des céréales dites floconnées, chauffées à la vapeur puis passées dans des rouleaux en acier. Les corn flakes comme la plupart des assemblages de céréales transformées pour le petit-déjeuner ont un index glycémique élevé* (au dessus de 80). Les personnes diabétiques ayant déjà un taux de sucre sanguin trop haut, l’objectif est que ce taux reste stable et ne s’élève pas de manière importante et rapidement. "Ces compositions de céréales ne sont que sucres et graisses, jusqu’à 60 % de sucres dans certaines!", explique Béatrice de Reynal.
Que faire à la place : du pain complet, des flocons d’avoine nature pris avec du lait, des fruits séchés non sucrés, un fruit frais

*La glycémie est la mesure du taux de glucose dans le sang. L’index glycémique (IG) permet de classer les aliments en fonction de l’élévation de la glycémie qu’ils produisent au moment de leur consommation. Plus l’index est élevé, plus les aliments entraînent une hausse rapide du taux de sucre. En dessous de 55 on parle d’IG bas, entre 55 et 70 d’IG modéré et au-dessus de 70 d’IG élevé.

Publié par Florence Massin, journaliste santé et validé par Béatrice de Reynal le Mardi 09 Octobre 2018 : 16h29
Source : Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence Nutrimarketing, et auteur de l'ouvrage "Ouvrez l’oeil avant d’ouvrir la bouche" aux éditions Robert Laffont.
La rédaction vous recommande sur Amazon :