Prédiabète : les taux de glycémie à ne pas dépasser

© Istock

Le diabète se définit par un taux de glycémie (sucre dans le sang) à jeun trop élevé. On parle de prédiabète lorsque la glycémie est anormalement élevée, mais pas suffisamment pour poser le diagnostic de diabète. Mais quels sont les taux de glycémie à ne pas dépasser ? Le prédiabète présente-t-il des symptômes ?

Publicité

Diabète : diagnostic du prédiabète

Le prédiabète ne provoque pas de symptômes cliniques, seul un bilan biologique permet de le mettre en évidence par la mesure de la glycémie et/ou de l'hémoglobine glyquée (HbA1C). Ainsi, on parle de prédiabète lorsque la glycémie à jeun est comprise entre 1,10 et 1,26 g/L à 2 reprises. En l'absence de prise en charge, le risque de développer un diabète de type 2 dans les années qui suivent est très important. Les complications à long terme engendrées par le diabète sont si importantes qu'il est primordial de se prendre en charge dès la découverte du stade de prédiabète.

Publicité
Publicité

Prise en charge du prédiabète

Un prédiabète pris en charge rapidement permet d'éviter d'évoluer vers un diabète de type 2, pour cela, il faut :

  • diminuer son apport calorique journalier ;
  • pratiquer une activité physique régulière ;
  • diminuer son taux de cholestérol ;
  • traiter toute hypertension existante.

De plus, certains facteurs présentent des risques accrus de développer un diabète :

  • accumulation de graisse sur la paroi abdominale ;
  • personne hypertendue ;
  • accouchement d'un bébé de plus de 4 kg ;
  • antécédents de diabète dans la famille ;
  • origines ethniques particulières : Amérique du Sud, Afrique, Asie.
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 23 Août 2018 : 16h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :