Sodas : attention au diabète et aux maladies cardiovasculaires

Des saveurs souvent exotiques, des couleurs délicieusement acidulées, des emballages attrayants, tout cela ne peut qu'inciter nos petites têtes blondes à consommer sodas et autres boissons très sucrées. Se désaltérer quotidiennement de tels breuvages est pourtant très mauvais pour la santé. En plus du surpoids, les sodas favorisent les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires.
Publicité

Soda : un cocktail d'obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires...

L'influence néfaste des sodas sur la prise de poids et l'obésité a souvent été mise en évidence. Mais ce que nous savons moins, c'est que la consommation régulière de sodas a également un impact sur le développement du diabète de type 2 et l'apparition de maladies cardiovasculaires, tant chez les adultes que chez les enfants.

Publicité
Publicité

Le syndrome métabolique des petits buveurs de soda

D'après une étude américaine, les enfants qui consomment régulièrement des sodas sont 14% plus nombreux à développer un syndrome métabolique dès l'âge de 13 ans. Composé d'un ensemble de symptômes (obésité abdominale, taux trop bas de bon cholestérol protégeant les artères, tension artérielle très haute, etc.), le syndrome métabolique mène souvent à des problèmes cardiovasculaires ou à un diabète de type 2. Principal responsable : le fructose. Présent en très grande quantité dans les sodas par l'intermédiaire du saccharose dont il est un des composants (une canette de soda équivaut à six morceaux de sucre), le fructose semble en effet faire augmenter notre taux d'insuline (hormone permettant l'assimilation du glucose par l'organisme), mais aussi le taux de certains lipides présents dans le sang.

 
Publié par Aurélie Bastin, Journaliste santé le Lundi 05 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Octobre 2015 : 15h19
Source : Ventura, A. Pediatrics, December 2006; vol 118 : pp 2434-2442.