Les effets secondaires des antibiotiques
Sommaire

Des effets toxiques sur le foie ou les reins

Certains antibiotiques peuvent être toxiques pour le foie ou les reins. Dans le premier cas, les médecins parlent d’hépatotoxicité et dans le second cas de néphrotoxicité.
Le foie et les reins participent en effet à l’élimination métabolique des médicaments. Leur substance active est alors susceptible d’altérer le fonctionnement de ces organes.
L’hépatotoxicité des antibiotiques affecte une personne sur 10 000 ou sur 100 000 et les antibiotiques sont la cause la plus fréquente d’hépatite médicamenteuse, après le paracétamol.
Certains facteurs individuels augmentent le risque de toxicité des antibiotiques sur ces deux organes. Pour le foie, le risque de toxicité est plus élevé si la personne sous antibiotiques souffre d’hépatite virale, de maladie du foie liée à l’alcoolisme, à l’obésité, à un jeûne ou à une dénutrition. Le risque de toxicité au niveau des reins augmente quant à lui si la personne sous traitement antibiotique est âgée de plus de 65 ans, si c’est une femme, si elle souffre de maladie rénale chronique ou d’une maladie qui représente un risque pour les reins comme un cancer, un VIH, un diabète, une cirrhose ou encore une cardiopathie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Les effets indésirables des antibiotiques, Vidal Eureka Santé, mis à jour le 25 février 2015 
Gestion des effets secondaires des antibiotiques, Xavier Lescure, Service de maladies infectieuses et tropicales, hôpital Xavier Bichat – Claude Bernard, Diplôme d'Etudes Spécialisées Complémentaires "Pathologie Infectieuse et Tropicale", Séminaire 6 octobre 2017 
Antibiotiques : quand les bactéries font de la résistance, Dossier de l’Institut Pasteur, 24 octobre 2018 
Assessment of the Antibiotic Resistance Effects of Biocides. Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risks (Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux), 19 janvier 2009, Commission Européenne. 
Résistance aux antibiotiques, Organisation mondiale de la Santé (OMS), 5 février 2018 
La rédaction vous recommande sur Amazon :