Les cancers les plus mortels chez la femme

© Adobe Stock

Le cancer constitue la deuxième cause de mortalité chez les femmes en France, après les maladies cardiovasculaires. Mais certains cancers ont une plus grande part de responsabilité que d’autres dans ces décès. Quels sont les cancers les plus mortels pour les femmes ?

PUB

Au total en France, 399 500 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués en 2017, dont 185 500 femmes (environ 46%). 66 000 Françaises seraient décédées du cancer en 2017, selon les estimations de l’Institut national du cancer (Inca) publiées en janvier 2018. Quels sont les cancers responsables de ces décès ?

N°1 : Le cancer du sein, également le plus fréquent

En terme de fréquence comme en terme de mortalité, le premier cancer féminin est le cancer du sein. Selon les derniers chiffres de l’Institut national du cancer (Inca) publiés en janvier 2018, 58 968 nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés en France métropolitaine en 2017 et ce cancer aurait causé 11 883 décès cette même année, ce qui représente 18,2% des décès féminins par cancer.
Mais la mortalité du cancer du sein dépend de l’âge de la femme qui en souffre. Ainsi, chez les femmes âgées de 50 à 74 ans, c’est le cancer du poumon qui occupe le premier rang des décès par cancer.

PUB
PUB

N°2 : Le cancer du poumon, une évolution préoccupante

Quel que soit l’âge observé, l’incidence de ce cancer est plus élevée chez l’homme que chez la femme. Toutefois, il est en progression chez les Françaises et l’Inca compte ainsi 16 849 nouveaux cas féminins estimés en 2017 et 10 176 femmes décédées par ce type de cancer cette même année.

Une évolution inquiétante pour l’Inca : "Chez les femmes, bien que l’incidence du cancer du poumon reste très inférieure à celle des hommes, l’augmentation de l’incidence de ces cancers associés à la consommation tabagique est très préoccupante en 2017. En effet, le cancer du poumon occupe désormais le deuxième rang en taux d’incidence et le premier rang en taux de mortalité."

En cause, une évolution notable des mœurs féminines puisque "la prévalence des fumeuses régulières est passée de 17% en 1953 à 24% en 2014" selon les experts de l’Institut. "Ces observations nécessitent le renforcement des mesures de prévention annoncées dans le programme national de réduction du tabagisme" ajoutent-ils.

N°3 : Le cancer colorectal, l’alcool probablement en cause

Le tabac n’est pas le seul facteur de risque à gagner du terrain chez les femmes. L’alcool joue aussi un rôle dans le développement des cancers, donc le cancer du côlon et du rectum. "La relation entre consommation de boissons alcoolisées et augmentation du risque de cancer colorectal est jugée convaincante chez l’homme et probable chez la femme" note en effet le Département Cancer Environnement du Centre Léon Bérard de Lyon, hôpital spécialisé en cancérologie.

Ainsi, en 2017, 20 837 nouveaux cas de cancer colorectal ont été enregistré chez des femmes 8 390 décès de femmes dus à ce cancer ont été répertoriés.

En plus de l’alcool, deux autres facteurs nutritionnels sont impliqués dans la survenue de cancer colorectal : le surpoids ou l’obésité et la consommation de viandes et de charcuteries. "En revanche, l’activité physique et la consommation de fruits et légumes sembleraient jouer un rôle protecteur", selon Cancer Environnement.

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Vendredi 12 Octobre 2018 : 15h23
Source : Les chiffres du cancer en France. Institut national du cancer, janvier 2018 (Edition 2017).
Site du Département Cancer Environnement  du Centre Léon Bérard de Lyon, consulté le 10 octobre 2018.
Patients et proches - Les Cancers. Institut national du cancer, pages consultées le 10 octobre 2018.

La rédaction vous recommande sur Amazon :