Comment les années affectent (aussi) le pénis !

Publié le 23 Juillet 2019 à 14h16 par Sophie Raffin, journaliste santé
Validé par : Dr Lionel Vaudreuil, Urologue
Objet de fierté chez de nombreux hommes, le pénis - comme le reste du corps - n'échappe pourtant pas aux affres de l'âge. Mais comment les années l'affecte-t-il exactement ?
© Istock

Le pénis est aussi impacté par le vieillissement

Le pénis est constitué de trois couches de tissu : deux corps caverneux et sous eux le corps spongieux. Ils jouent un rôle important dans l’érection. Le gland, qui est en fait un renflement à l’extrémité du corps spongieux, est ouvert en son centre par le méat urinaire, et recouvert par le prépuce. C'est une zone très innervée et une des principales sources du plaisir masculin. L’urètre – qui permet d'évacuer le sperme lors de l'éjaculation et l'urine au cours de la miction - traverse le corps spongieux. 

Comme tous les organes, il est affecté par le vieillissement. Le médecin urologue Lionel Vaudreuil explique "il n'y a pas de vieillissement du pénis à proprement parler. Il est surtout question du vieillissement de la personne et de sa sexualité".

Vieillissement des vaisseaux : dysfonctionnements érectiles

Ainsi, le pénis montrera des signes de l'âge lors du vieillissement cardio-vasculaire. Le docteur précise "Le pénis est un organe qui a une vascularisation assez complexe, c'est elle qui permet l’érection. Par conséquent, l'atteinte des vaisseaux va particulièrement diminuer la qualité des érections. C'est pourquoi il y a plus de dysfonctionnements érectiles avec l'âge".

Ainsi pour éviter les pannes trop fréquentes avec l'âge, il faut prendre soin de son système cardiovasculaire : manger sainement, éviter le tabac, l'alcool et le surpoids et avoir une activité physique. 

Perte d'élasticité des tissus : une réduction de la taille

Le poids des années conduit également à une perte d'élasticité des tissus. "Cette modification des tissus est propre au vieillissement global, ce n'est pas spécifique au pénis". Toutefois, ces changements dans la nature des tissus peuvent avoir des répercussions sur la taille du membre, surtout chez les hommes qui ont moins d’érections. 

"Lorsqu'il y a une baisse de la fréquence des érections, on observe avec le temps une perte d'élasticité au niveau des corps caverneux. Cela peut mener progressivement à une réduction de taille du pénis", ajoute le spécialiste. 

Toutefois, cette réduction observée chez certains n'atteint pas la confiance en soi des patients à en croire un sondage réalisé par Zavamed.com en 2016. Si la majorité des hommes sont, en effet, satisfaits de la taille de leur sexe (44,5% sont satisfaits, 14% se disent même très satisfaits), les plus de 45 ans étaient la population présentant le taux d’insatisfaction le plus faible (7,7%). De plus, ils sont également ceux dont la confiance en soi sur le plan sexuel est la moins affectée par la taille du sexe (65,4% disent que cela n'a pas d'impact contre 59,4% en moyenne).

[image:fid::|class::loaded|alt::Taille du sexe : satisfactions et insatisfactions des hommes|width::821alt::Perte d'élasticité des tissus : une réduction de la taille]

[image:fid::|class::loaded|alt::Taille du pénis et confiance en soi|width::821alt::Perte d'élasticité des tissus : une réduction de la taille]

Sondage réalisé par Zavamed.com en 2016

Les neuropathies : perte de sensibilité possible

[image:fid::6776187|title::|alt::Comment les années affectent (aussi) le pénis !|width::680|height::454alt::Les neuropathies : perte de sensibilité possible]

Avec l'âge, le pénis peut aussi être affecté par l'apparition de neuropathies. Ces atteintes des nerfs du système nerveux - qui apparaissent chez certaines personnes - peuvent entraîner des troubles de la sensibilité.

"Ce n'est pas majeur. Toutefois, lorsque les difficultés du patient ont pour origine une neuropathie, il s'agit principalement d'une neuropathie diabétique. Elles peuvent provoquer d'importants troubles de la sensibilité et de l'érection comme la dysorgasmie (trouble de l’orgasme) ou dyséjaculation (difficulté à éjaculer)", explique le docteur Lionel Vaudreuil.

Le diabète est l’une des premières causes de dysfonction érectile. Cette maladie chronique – dont l'âge est l'un des facteurs de risque – peut, en effet, atteindre les nerfs et entraîner une neuropathie. Selon les nerfs touchés, elle se traduit par des troubles de l'activité sexuelle (trouble de l'érection, impuissance).

Par ailleurs, le diabète impacte également le système hormonal qui contrôle la production de testostérone ou encore le système cardiovasculaire. Ces deux éléments jouent un rôle important dans le fonctionnement de l'organe reproducteur masculin.

Attention aux maladies infectieuses

[image:fid::6776189|title::|alt::Comment les années affectent (aussi) le pénis !|width::680|height::454alt::Attention aux maladies infectieuses]

Avec l'âge, les hommes ont plus de risque de développer certaines maladies infectieuses. Le spécialiste auteur du livre le "petit livre du pénis : anatomie, fonctionnement, santé" aux Éditions First précise "Il ne s'agit pas de maladie sexuellement transmissible, mais de pathologies liées au manque d'hygiène". 

La balanoposthite

Le médecin poursuit "Avec la perte de mobilité, les hommes (non circoncis) ont tendance à ne pas se décalotter". Ce manque d'attention sur cette partie du corps peut causer des problèmes, car le prépuce secrète le smegma pour lubrifier le gland et faciliter les rapports intimes. Or "si cette sécrétion est présente en trop grande quantité, elle crée une inflammation. Cela provoque un phimosis, un rétrécissement de l'extrémité du prépuce et conduit ensuite - si ce n'est pas pris en charge - à une balanoposthite, une infection du prépuce et du gland liée à l’accumulation de bactéries à cet endroit là", conclut le médecin.

Le lichen scléreux

Le lichen scléreux est également une pathologie qui devient plus fréquente en vieillissant. Cette maladie des muqueuses, souvent liée au diabète, est une rétraction atrophique du prépuce qui entraîne aussi un phimosis ou la fusion du prépuce au sillon balano-préputial (sillon entre le gland et le prépuce).

Les symptômes chez l'homme sont des taches blanchâtres au niveau du méat urinaire, du gland ou du sillon balano-préputial. Elles peuvent être douloureuses. Il est important de diagnostiquer ces lésions car elles peuvent devenir cancéreuses.

Cette dermatose inflammatoire est traitée avec des corticoïdes. Toutefois, il peut parfois être nécessaire - dans les cas les plus avancés - de réaliser une circoncision chez le patient. 

Comment retarder le vieillissement du pénis ?

[image:fid::6776190|title::|alt::Comment les années affectent (aussi) le pénis !|width::680|height::454alt::Comment retarder le vieillissement du pénis ?]

Comment retarder le vieillissement du pénis ? "Ce sont exactement les mêmes conseils santé que l'on donnerait à n'importe qui. Si ce n'est qu'il est important de préciser qu'il faut les suivre de bonne heure, car on prépare sa vieillesse pendant sa jeunesse", répond Lionel Vaudreuil. 

Pour assurer une bonne forme physique et sexuelle, il faut ainsi prendre soin de soi et de son corps. C'est-à-dire : 

  • manger sainement tout au long de sa vie ;
  • avoir une activité physique régulière ;
  • éviter le surpoids ;
  • ainsi que le tabac et l'alcool

"Je rappellerai également aux seniors : garder une bonne hygiène quotidienne. Certains hommes seuls ou en situation de veuvage peuvent se laisser aller. Les gestes sont pourtant simples. Laver sa verge tous les jours avec une peu d'eau savonneuse et prendre soin de décalotter régulièrement. Il n'y a pas plus à faire", précise le docteur. 

Par ailleurs, en cas de dysfonctionnement érectile, il ne faut pas hésiter à consulter. Le spécialiste assure "Il ne faut pas oublier que les seniors ont encore une sexualité. On peut les prendre en charge comme les autres. Si elle a une bonne santé générale, une personne âgée peut avoir accès à tous les traitements pour les dysfonctionnements érectiles disponibles au même titre que les autres".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Lionel Vaudreuil, médecin urologue et auteur du livre le "petit livre du pénis : anatomie, fonctionnement, santé" aux Éditions First
Enquête Zava : La taille du sexe a-t-elle une importance ?, Zavamed, 24 janvier 2017