Des implants pour le pénis ?

© Istock

Après les implants pour les seins, les fesses, est-on en train d'inventer des implants similaires pour le pénis ? Absolument pas ! Il ne s'agit pas ici de chirurgie esthétique, mais fonctionnelle. Le but est de permettre à des hommes n'ayant plus de vie sexuelle possible d'en retrouver une.

Publicité

Pourquoi demander un implant pour le pénis ?

En cas de dysfonction érectile, l’implant pénien, permet de retrouver une érection fonctionnelle.

Aussi cet implant est-il destiné à tous les hommes souffrant de problèmes d'érection et chez qui aucun autre traitement n'est efficace, ni les médicaments spécifiques, ni les piqûres dans la verge, ni le vacuum (pompe à érection).

C'est une solution à envisager en dernier recours, car une fois l'implant mis en place, il est impossible de revenir en arrière.

Si on enlevait les implants, l'érection serait irrémédiablement compromise. C'est pourquoi les chirurgiens opèrent des hommes souffrant d’un trouble de santé sévère à l'origine de leurs problèmes d'érection, ou des hommes relativement âgés quand ils sont devant un choix simple : la retraite sexuelle ou l'implant.

Un implant pour le pénis ? De quoi s'agit-il ?

Deux cylindres gonflables sont introduits, sous anesthésie générale, dans les corps caverneux du pénis. Une mini-pompe sous-cutanée est installée près des testicules, et un réservoir de liquide sous la peau. Il suffit de presser cette pompe entre deux doigts, à travers la peau du scrotum, pour gonfler les implants au moment d'un rapport sexuel. Il est aussi très simple de les dégonfler ensuite.

Publicité
Publicité

Cet appareillage ne se voit pas de l'extérieur : il est totalement interne.

Peut-on espérer un allongement ou une augmentation de la taille du pénis ?

Absolument pas.

Les implants sont choisis pour que leur taille corresponde parfaitement à la taille du pénis de l'homme qui va en bénéficier.

Il ne changera ni de longueur, ni de circonférence.

Implant pour le pénis : à qui en parler ?

À un chirurgien urologue. Mais attention, tous les chirurgiens urologues ne pratiquent pas cette chirurgie. Peut-être parce qu'elle est encore considérée comme un luxe ?

Comment les rapports sexuels se passent-ils après l'opération ?

Au moment où le rapport sexuel est souhaité, l'homme actionne la mini-pompe permettant de gonfler les implants.

Le pénis se s’allonge, s’élargit, et la pénétration devient possible. Le plaisir, l'orgasme et l'éjaculation sont bien entendu au rendez-vous, et heureusement ! Un homme qui bénéficie d'implants péniens ne devient pas pour autant un robot sexuel !

Qu'en pensent les hommes opérés ?

Ils sont la plupart du temps ravis. « Le taux de satisfaction est de 85%, les complications sont rares et la partenaire est elle aussi très satisfaite. Car décider de choisir des implants est toujours réfléchi », explique le chirurgien urologue Antoine Faix.

Un choix qui, dans l'idéal, se fait à trois ; l'homme concerné, sa partenaire et le chirurgien urologue. Un collègue médecin sexologue affirmait : « quand j'envoie un homme âgé se faire opérer, il est fréquent qu'il en parle à plusieurs copains qui demandent aussi à se faire opérer ! » Et, si le bouche à oreille fonctionne, c'est bien que ces hommes sont satisfaits !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 01 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 30 Septembre 2013 : 11h42