Le cycle menstruel perturbé par la pollution de l’air

La pollution atmosphérique perturberait le cycle menstruel. Telles sont les conclusions d’une équipe de l’Inserm qui a étudié les effets des polluants présents dans l’air sur l’organisme des femmes.
© Istock

Stress, prise de certains médicament, pratique intense d’un sport, trouble alimentaire… de nombreux facteurs de notre quotidien peuvent chambouler les cycles menstruels. Et il semblerait qu'on puisse ajouter une nouvelle cause. La qualité de l’air les perturberait également.

Pollution et durée du cycle menstruel : un lien découvert

Les chercheurs de l’Inserm ont suivi 184 femmes pendant un cycle menstruel complet. Dans le cadre de cette étude, ils ont régulièrement analysé les taux d’hormones présents dans leur urine. 

L’institut français explique "les niveaux de pollution (particules fines ou PM10 et dioxyde d’azote) à l’adresse du domicile de ces femmes ont été estimés et moyennés durant les 30 jours précédant le cycle, via les informations fournies par le réseau des stations de mesure permanentes et un modèle national”.

Lors de ce travail d’analyse, les scientifiques ont découvert un lien entre la concentration de particules fines dans l’air et le cycle menstruel.

Une phase pré-ovulatoire plus longue

Selon l’étude publiée dans la revue scientifique Environmental Pollution, la durée de la phase folliculaire, aussi appelée phase pré-ovulatoire, tend à s’allonger avec les niveaux de pollution. Elle augmente d’environ 0,7 jour à chaque fois que les taux de pollution grimpent de 10 µg/m3.

En revanche, la phase lutéale (après l’ovulation) ainsi que la durée de l’ensemble du cycle menstruel ne semblent pas être impactées par la présence des polluants

Rémy Slama, chercheur Inserm au sein de l’Institut pour l’avancée des biosciences et directeur de l’étude, a expliqué “Ces résultats sont cohérents avec les données plus fondamentales suggérant que la pollution atmosphérique peut perturber l’axe qui contrôle le cycle menstruel, et les hormones de stress comme le cortisol, qui peuvent l’influencer.”

Ainsi, pour lui, les particules fines parviendraient à altérer la chaîne de transmission d'informations hormonales qui régule les différentes phases du cycle féminin, appelée également l'axe hypothalamo-hypophysaire-ovarien

Le directeur de recherche à l’Inserm ajoute "Il s’agit de travaux originaux qui génèrent une hypothèse nouvelle. Il faudra probablement un certain temps pour l’infirmer ou la confirmer sur de plus grands échantillons de population, étant donné le coût et l’effort que représentent de telles études".


Cycle menstruel : les différentes étapes

Le cycle menstruel se compose de deux phases distinctes séparées par l’ovulation. 

  • La phase folliculaire : elle débute le premier jour des règles et se termine au moment de l’ovulation. Sous l’action de l’hormone folliculo-stimulante (FSH), des follicules ovariens se développent afin de produire un ovule mature. La libération de ce dernier marque la fin de cette phase. Elle dure en moyenne 14 jours. 
  • L’ovulation : la libération d’un ovule survient après un pic de l’hormone lutéinisante. L’ovule se déplace des trompes de Fallope vers l’utérus. Il survit de 12 à 72 heures (24 heures en moyenne). C’est pendant cette période que peut avoir lieu la fécondation par un spermatozoïde. 
  • La phase lutéale. Elle débute après l'ovulation et se poursuit jusqu'au dernier jour du cycle ovarien. Pendant cette période, le follicule se transforme en corps jaune. S’il n’y a pas eu fécondation, ce dernier dégénère. Une chute hormonale de progestérone est également enregistrée. La couche superficielle de la muqueuse utérine se met alors à se détacher et s’éliminer : ce sont alors les règles.

Cycle menstruel : quelle est sa durée ?

Un cycle menstruel s’étend ainsi en moyenne de 28 jours. Toutefois, la durée varie entre 23 et 35 jours en fonction des femmes. Ces variations sont généralement dues à la phase folliculaire, justement mis en lumière par l’étude de l'Inserm.

Infographie : le cycle menstruel en image

Infographie : le cycle menstruel en image© Creative CommonsLe cycle menstruel expliqué en image - Crédit : MenstrualCycle2_en.svg: Isometrik derivative work: Cineays (d) (CC BY-SA 3.0)

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.