La pneumonie pourrait tuer 11 millions d’enfants d’ici 2030

© Adobe Stock

Si aucune mesure n’est prise, la pneumonie pourrait causer la mort de 11 millions d’enfants dans le monde d’ici 2030. Un chiffre alarmant qui pourrait pourtant être contré par une meilleure couverture vaccinale et un accès facilité aux traitements.

PUB

Elle tue plus d’enfants que le paludisme, les diarrhées et la rougeole combinées. À elle seule, la pneumonie est responsable du décès de plus d’un million d’enfants chaque année dans le monde. Un chiffre qui alarme l’ONG Save the Children, qui rapportait les résultats d’une étude menée par des chercheurs à l’université Johns Hopkins (Etats-Unis) le lundi 12 novembre 2018, à l’occasion de la Journée mondiale de la pneumonie.

Un tiers des décès d’enfants évitables

Les scientifiques de l’université américaine ont développé un modèle baptisé Lives Saved Tool (LiST) qui leur a permis d’estimer que si rien n’était fait dans les années à venir, près de 11 millions d’enfants (10 865 728 précisément) succomberaient à la pneumonie d’ici l’année 2030. Les pays les plus touchés par ces morts infantiles seraient, selon les projections des chercheurs, le Nigéria, l’Inde, le Pakistan, la République Démocratique du Congo (RDC) et l’Ethiopie.

PUB
PUB

Pourtant, 4 millions de ces décès (soit plus d’un tiers du total) pourraient être facilement évités si des actions visant à améliorer les taux de vaccination, l’accès au traitement et la qualité de la nutrition étaient mises en place, selon l’ONG. "Il est difficile de croire que près d’un million d’enfants meurent chaque année d’une maladie pour laquelle nous avons les outils de prévention et les traitements" déplore Carolyn Miles, présidente directrice générale de Save the Children dans le communiqué de cette ONG. Pour contrer la pneumonie infantile et faire en sorte que ces projections ne deviennent pas réalité, l’ONG demande la mise en place de trois mesures concrètes :

  1. Abaisser drastiquement les prix des vaccins contre la pneumonie pour permettre l’immunisation de 76 millions d’enfants
  2. Demander aux gouvernements des pays à faible et moyen revenus d’accorder une place prioritaire à la construction de systèmes de santé suffisamment solides pour traiter les plus démunis
  3. Demander aux gouvernements et aux donateurs de continuer à s’engager à mettre fin aux décès évitables en augmentant les ressources consacrées à la santé.

Toux, respiration rapide et sifflante

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë causée par des bactéries, des virus ou des champignons tels que la bactérie Streptococcus pneumoniae, la plus fréquente chez l’enfant, la bactérie Haemophilus influenzae type b ou encore le virus respiratoire syncytial.

Dans tous les cas, quel que soit le pathogène à l’origine de l’infection, les symptômes regroupent une toux, une respiration difficile, éventuellement de la fièvre, une respiration rapide et sifflante et une rétractation de la cage thoracique lors de l’inhalation.

Publié le 15 Novembre 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Pneumonia to Kill Nearly 11 Million Children by 2030. ONG Save the Children, communiqué de presse du 12 novembre 2018 
Pneumonie – Organisation mondiale de la Santé (OMS), 7 novembre 2016 

PUB
PUB

Contenus sponsorisés