La pilule contraceptive affecte le taux de “l’hormone de l’amour”

Une étude de l’université d’Aarhus révèle que les femmes qui prennent une pilule contraceptive ont un taux plus élevé d'ocytocine, également appelée hormone de l’amour, dans leur sang par rapport aux autres. Cela pourrait expliquer les changements d’humeur de certaines patientes.
© Adobe Stock
Sommaire

La pilule contraceptive est un des modes de contraception les plus efficaces et sûrs à la disposition des femmes qui ne veulent pas d'enfants. Elle est d’ailleurs inscrite dans la liste des médicaments essentiels de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais une étude de l’université d'Aarhus (Danemark) révèle que ce traitement n’agit pas uniquement sur la fécondité de ses utilisatrices, elle aurait aussi un effet sur leur vie émotionnelle.

Ocytocine : un taux plus élevé que la normale avec la pilule

Les femmes qui ont choisi la pilule comme mode de contraception, ont un taux d’ocytocine, aussi connue sous le surnom de l’hormone de l’amour, plus élevé que celles qui ne prennent pas ce traitement. Voici les conclusions des travaux publiés dans la revue Scientific Reports après avoir analysé les échantillons de sang et les questionnaires sur leur bien-être mental de 185 jeunes femmes américaines.

Le professeur Michael Winterdahl du département de Médecine clinique de l’établissement danois, responsable de l’étude, rappelle “L'ocytocine est une hormone naturellement présente dans le corps. Elle est sécrétée lors d'événements sociaux et des liens affectifs, renforçant les comportements sociaux". 

Est-ce une mauvaise chose d’avoir un taux élevé de cette hormone de l’amour ? Pour le chercheur cela pourrait expliquer pourquoi certaines femmes sous pilule disent que leur traitement à changer leur humeur. "Un niveau constamment élevé d'ocytocine peut signifier qu'il n'est pas sécrété de la même manière dynamique que dans des conditions normales. Ce sont précisément ces dynamiques qui sont importantes pour notre vie émotionnelle. Cela peut expliquer pourquoi des sentiments - tels que la proximité, l'attachement et l'amour - apparaissent modifiés chez certaines femmes qui utilisent des contraceptifs oraux", reconnaît-il. 

Les relations amoureuses perturbées par la pilule ?

Dépression, troubles de l’humeur, baisse de libido… certaines femmes rapportent des effets secondaires gênants de la pilule sur leur vie intime. La découverte de l’équipe Michael Winterdahl pourrait expliquer ces émotions changeantes. 

Le scientifique ajoute "Notre étude présente, pour la première fois, des preuves de changements dans les niveaux d'ocytocine en réponse à la contraception, fournissant un mécanisme par lequel certaines femmes éprouvent une humeur altérée. Puisque l'ocytocine est importante pour l'attachement à un partenaire, on peut imaginer que le niveau constamment élevé est important - non seulement pour la femme elle-même - mais aussi dans un sens plus large pour la relation".

Il ajoute "Les humains sont des êtres super sociaux, nous sommes capables de nous mettre à la place des autres, de faire preuve d'empathie, de craindre la solitude et de rechercher la communauté - tous entraînés par la sécrétion d'ocytocine par le cerveau. Même de très petits changements dans les niveaux d'ocytocine cérébrale affectent la façon nous gérons les émotions et donc la façon dont nous interagissons les uns avec les autres. Notre étude peut aider à expliquer pourquoi certaines femmes sous contraceptifs oraux éprouvent un sentiment d’intimité diminué, par exemple ".

Le professeur prévoit désormais de déterminer les profils à risques pour différents types de pilules contraceptives et sur le long terme être capable de prédire les risques d’altération de l’humeur pour les utilisatrices.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.