La gastro-entérite sévit dans trois régions françaises

© Adobe Stock

Les cas de gastro-entérite sont en hausse sur l’ensemble du territoire français. La Bretagne, les Hauts-de-France et la région Grand-Est sont les plus touchées par ce virus.

PUB

La rentrée, l’automne qui approche, les jours qui raccourcissent… et avec eux le retour des virus ! La gastro-entérite est bien présente sur tout le territoire, annonce le Réseau Sentinelles, réseau de recherche et de veille en soins de premiers recours en France métropolitaine, dans son bulletin de surveillance épidémiologique publié le 5 septembre 2018. Au cours de la semaine du 27 août au 2 septembre, le nombre de cas de diarrhée aigüe vus en consultation de médecine général a ainsi été estimé à 92 cas pour 100 000 habitants, en hausse par rapport à la semaine précédente qui comptabilisait 78 cas pour 100 000 habitants.

PUB
PUB

Vigilance pour les régions Hauts-de-France, Bretagne et Grand-Est

Toutes les zones de l’Hexagone ne sont pas égales face à la gastro-entérite. Ainsi, trois régions françaises sont particulièrement touchées par le virus. Il s’agit des Hauts-de-France avec 132 cas pour 100 000 habitants, de la Bretagne avec 118 cas pour 100 000 habitants et de la région Grand-Est avec 111 cas pour 100 000 habitants. Les personnes les plus touchées sont les jeunes adultes, âgés de 20 à 45 ans.

Des gestes d’hygiène contre la gastro

Pour prévenir la gastro-entérite, pensez à appliquer ces quelques précautions : 

  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour au savon et à l’eau ou à l’aide d’un gel hydro-alcoolique.
  • Evitez de toucher les poignées de portes, les barres de métro et de bus ou d’utiliser un sèche-main mécanique.
  • Dormez suffisamment : des bonnes nuits de sommeil renforcent votre système immunitaire qui sera plus à même de lutter contre les bactéries et les virus, comme celui de la gastro-entérite.

Riz blanc, carottes cuites et bananes mûres

Si malgré ces précautions, le virus de la gastro-entérite a contaminé votre organisme, pensez à boire beaucoup d’eau car les diarrhées et les vomissements entraînent des pertes hydriques qu’il faut compenser. Vous pouvez aussi boire des bouillons et des tisanes.

Côté alimentation, privilégiez les yaourts en petite quantité, le riz blanc, les pâtes, les carottes cuites, les viandes maigres, les bananes bien mûres et les compotes. A l’inverse, évitez les aliments gras, les légumes verts, les fruits frais et les aliments riches en fibres.

Gastro-entérite : attention aux jeunes enfants

En cas de gastro-entérite, les personnes les plus à risque sont les personnes âgées et les très jeunes enfants, deux populations qui se déshydratent très rapidement. Chez un bébé, une déshydratation peut avoir de graves conséquences si l’enfant perd 10% de son poids. Pesez-le régulièrement et conduisez-le à l’hôpital s’il perd entre 5 et 6% de son poids. Soyez attentifs aux autres signes de déshydratation : irritabilité, manque d’énergie, diminution des urines, absence de larmes, sécheresse de la bouche et de la langue.

Publié le 05 Septembre 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
PUB
PUB

Contenus sponsorisés