Je n’ose jamais demander un service, comment faire ?

© Istock

Vous avez besoin d’aide, d’un service, d’un prêt, d’un renseignement, et vous n’arrivez pas à vous décider à en parler. Encore une fois, faute d’oser demander, vous allez vous retrouver seul(e) à vous débrouiller.

Comment faire pour évoluer, oser demander sachant que vous aussi pourriez aider les autres et que la vie, c’est l’échange…

PUB

Pourquoi c’est si difficile de demander ?

Quand on n’ose pas demander, c’est souvent que l’on ne sait pas dire non soi-même. Alors, on a l’impression que l’autre est comme nous, qu’il va se sentir coincé, gêné, obligé de nous rendre service. On peut aussi avoir peur de paraître intéressé, d’être considéré comme une personne qui profite des autres. Et puis, c’est difficile aussi de demander parce que l’autre peut très bien vous dire non. Et si l’on ne se sent pas suffisamment « bien » ce non nous remet en question, comme si un refus pouvait être un manque d’amitié ou d’amour, c’est-à-dire un rejet de notre personne.

PUB
PUB

Alors, pour éviter de se confronter à ces peurs, on peut avoir tendance à éviter de demander.

Pourquoi c’est toxique de ne jamais rien demander ?

Après tout, pourquoi ne pas se débrouiller seul(e) ? On peut s’y habituer, s’y entraîner. Et pourtant, ce n’est pas bon.

Parce qu’en ne demandant jamais rien, on reçoit moins. On peut donc se sentir mal aimé, mal aidé. Simplement parce qu’on n’exprime rien. On peut finir aussi par éprouver du ressentiment envers l’entourage qui ne nous aide jamais ! Comme si l’on pensait : ils devraient bien voir que j’ai besoin d’aide sans avoir à le demander. Au lieu de se remettre en question, on a tendance à faire porter le malaise sur les autres. Alors, on peut manquer de générosité et se dire « puisqu’on ne m’aide jamais, je ne vois pas pourquoi moi, j’aiderais ! » On peut même finir aigri. Bien sûr, tout le monde n’en arrive pas à ce stade, mais le risque de ne jamais demander est bien de s’éloigner des autres au lieu de créer des liens d’échanges chaleureux.

Publié le 12 Janvier 2015 | Mis à jour le 27 Janvier 2015
Auteur(s) : Dr Catherine Solano
Source : Chantal Joffrin Le Clerc, Franck Manière, « Je n’ai plus peur du jugement des autres », Editions Odile Jacob.