Infections urinaires : les plantes qui aident

Très fréquentes chez les femmes et les jeunes filles, l’infection urinaire est bien souvent soignée par antibiotiques. Mais, en complément, il existe des plantes très efficaces pour lutter contre ce phénomène récurrent. 

Les infections urinaires touchent la vessie, l’urètre et les reins. L’infection urinaire et l’inflammation de la vessie sont des affections qui atteignent essentiellement les femmes soit deux fois plus que les hommes, car le canal (l’urètre) entre la vessie et le méat est beaucoup plus court chez la femme. L’infection urinaire ne doit pas être sous-estimée car non traitée ou mal soignée elle peut remonter et créer une inflammation du rein : c’est la pyélonéphrite.

PUB

Repérer les symptômes

L’infection urinaire se caractérise par des mictions fréquentes, des brûlures en urinant, des douleurs au-dessus du pubis en particulier après la miction. Mais certaines cystites sont sans symptômes. Des urines troubles et qui dégagent une odeur désagréable, la présence de sang sont des signes qui doivent alerter. D’autres peuvent faire suspecter une infection aux reins comme des douleurs lombaires, de la fièvre, des nausées et vomissements. Il convient dans tous les cas de consulter un médecin, qui fera réaliser des tests d’urine pour poser le diagnostic. En effet, la présence de bactéries dans les urines qui sont normalement un milieu stérile, signe sans appel l’infection urinaire.

PUB
PUB

À l’origine de l’infection

La cause des infections urinaires est le plus souvent le colibacille (Escherichia coli). Cette bactérie qui se retrouve normalement dans les flores intestinale et vaginale, peut s’introduire dans l’urètre et causer une infection. D’autres bactéries peuvent être incriminées comme le staphylocoque, mais également des germes responsables d’infections sexuellement transmissibles comme le gonocoque ou Chlamydiae qui peuvent provoquer une urétrite. L’utilisation d’antibiotiques, les relations sexuelles répétées (surtout après une période d’abstinence, on parle alors de cystite de la lune de miel), l’utilisation des contraceptifs oraux ou du diaphragme, le déséquilibre hormonal, le stress figurent parmi les facteurs favorisant les infections urinaires. Ne pas boire suffisamment facilite aussi leur survenue.

Publié le 01 Juin 2015 | Mis à jour le 20 Juin 2017
Auteur(s) : Laura Houeix, journaliste santé
Source : "Infections urinaires : les plantes qui aident", Côté Santé, magazine N° 93, mai/juin 2015