Infarctus : réagir dès les premiers symptômes

Publié le 03 Juillet 2018 par La Rédaction E-Santé
Si l’infarctus du myocarde est une maladie cardiovasculaire qui touche davantage les hommes que les femmes, chez ces dernières, il est plus mortel, notamment, car les signes annonciateurs divergent de ceux des hommes. D’où l’importance d’en détecter les symptômes pour réagir rapidement.
PUB
© Istock

Les symptômes de l’infarctus chez la femme

Parmi les symptômes caractéristiques d’un infarctus, on note des signes communs aux hommes et aux femmes et d’autres plus spécifiques à la femme. Les symptômes communs sont une pression au niveau de la poitrine, une douleur à la nuque, aux mâchoires, au dos et au bras gauche, des suées et nausées. Chez la femme, on observe de plus un essoufflement, une fatigue intense et durable, mais aussi des signes pris par erreur pour des troubles digestifs: aérophagie, nausées, sueurs, douleurs à l’estomac, des vertiges. Plus atypique encore: chez certaines femmes diabétiques, l’infarctus ne s’accompagne d’aucun symptôme.

PUB

Les causes d’un infarctus

PUB

Les maladies cardiovasculaires sont plus mortelles chez les femmes que les cancers du sein. Une réalité dont il faut prendre conscience pour limiter les risques. En cause? Les facteurs responsables de l’infarctus sont multiples. Parmi les causes, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, le cholestérol (car il provoque le dépôt de plaques d’athérome sur la paroi des artères, plaques qui en diminuent le diamètre, voire les obstruent). Mais aussi une alimentation trop riche en graisses saturées, la sédentarité, le tabac, l’alcool, l’obésité ou encore un stress important. Enfin, facteur de risque typiquement féminin, les hormones de synthèse contenues dans les contraceptifs (œstrogènes de synthèse), surtout si cela s’accompagne de tabagisme.

La rédaction vous recommande sur Amazon :