Hyperthyroïdie, hypothyroïdie : quand la thyroïde se dérègle...

Les troubles de la thyroïde sont très fréquents. Ils se traduisent généralement par une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie, dont les symptômes sont globalement opposés.  Le point sur ces deux maladies de thyroïde que sont l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie, et leur traitement.
© Istock

Quand la glande thyroïde s’emballe (hyperthyroïdie) ou inversement se met au ralenti (hypothyroïdie)

La thyroïde est une petite glande située à la base du cou qui produit des hormones indispensables au bon fonctionnement de nos cellules et de nos organes.

Il arrive que cette glande thyroïde s’emballe et produise trop d’hormones (hyperthyroïdie), provoquant alors des troubles.

Inversement, la glande thyroïde peut se mettre au ralenti, à l’origine d’un déficit hormonal (hypothyroïdie).

Les symptômes qu’entraîne l’hypothyroïdie se situent globalement à l’opposé de ceux de l’hyperthyroïdie.

L’hypothyroïdie est plus fréquente que l’hyperthyroïdie.

Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie touche plus souvent des femmes, avec 8 femmes pour 1 homme.

Lorsque la glande thyroïde s’emballe, l’organisme fonctionne comme « à plein régime », ce qui se traduit par les principaux symptômes suivants :

  • Accélération du rythme cardiaque, pouls rapide dépassant les 100 pulsations par minute.

  • Palpitations cardiaques.

  • Transpiration abondante, voire bouffées de chaleur.

  • Troubles de l’humeur : nervosité, anxiété, irritabilité, instabilité émotionnelle, dépression…

  • Troubles du sommeil.

  • Fatigue.

  • Accélération du transit avec diarrhées.

  • Augmentation de l’appétit.

  • Perte de poids rapide et importante.

  • Essoufflement pour des efforts de moins en moins importants.

  • Faiblesse musculaire, voire fonte musculaire.

  • Tremblements au niveau des mains notamment.

  • Intolérance à la chaleur.

  • Troubles du cycle menstruel.

  • Apparition d'un goitre à la base du cou.

  • Etc.

À noter cependant que les symptômes sont parfois très discrets, notamment chez les sujets âgés, et qu’alors seuls des dosages hormonaux mettront en évidence l’hyperthyroïdie.

#E#À savoir :

La maladie de Basedow est une maladie auto-immune très souvent en cause dans l’hyperthyroïdie.

Les nodules thyroïdiens font aussi partie des troubles de la thyroïde, et certains de ces nodules peuvent entraîner une hyperthyroïdie. #E#

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dr Gabrielle Cremer, " C'est la thyroïde docteur ? ", Editions Alpen. Association française des malades de la thyroïde, www.asso-malades-thyroide.org.