Hépatite C : le retour des méthodes ancestrales
Publié le 04 Mars 2002 par Dr Philippe Presles

Des résultats au rendez-vous

Des effets positifs sont apparus immédiatement après les premières saignées: les transaminases ont baissé de manière significative pour se maintenir ensuite tout au long de la durée de l'étude. Au bout de cinq ans, les analyses de tissus hépatiques montraient une nette amélioration chez les patients ayant subi des saignées, alors qu'une aggravation était au contraire observée dans le groupe témoin.

PUB
PUB

Sachant que certains malades ne répondent pas au traitement classique de la bithérapie interféron/ribavirine et que l'interféron ne peut être prescrit à certains d'entre eux en raison de ses effets secondaires (dépression sévère notamment), les saignées pourraient alors constituer un traitement alternatif intéressant. Cette méthode thérapeutique devra toutefois être confirmée par des études incluant un plus grand nombre de patients avant d'être admise en médecine courante.

Source : Yano, Am. J. Gastroenterol., 2002 ; 97 : 133-137.