L'hépatite C multiplie par 3 le risque de diabète

Dans la population des 40-49 ans, l'infection par le virus de l'hépatite C multiplie par trois le risque de développer un diabète de type 2 (non insulinodépendant).

L'évaluation d'une éventuelle relation entre l'infection par le virus de l'hépatite C et le diabète non insulinodépendant a porté sur plus de 9.800 adultes. Parmi ces derniers, 8,4% étaient atteints de diabète de type 2, 0,4% de diabète de type 1 (insulinodépendant) et 2,1% étaient porteurs du virus de l'hépatite C. Après ajustement sur les facteurs de risques connus du diabète non insulinodépendant, il s'avère que dans le groupe des sujets ayant un âge compris entre 40 et 49 ans, l'infection par le virus de l'hépatite C multiplie par 3,1 le risque de diabète de type 2. Lorsque d'autres facteurs de prédisposition au diabète sont présents, ce risque est multiplié par 4. En revanche cette corrélation n'est pas retrouvée en dessous de l'âge de 40 ans.

Ces résultats soulignent l'importance du dépistage du virus de l'hépatite C et des mesures de prévention du diabète, notamment dans les populations à risque qui sont aujourd'hui de mieux en mieux définies.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Thomas, Ann. Intern. Med., 2000, 133 : 592-599 ; 650-652.