Les trois particularités de l'enfant hyperactif

Publié le 14 Avril 2004 par Dr Catherine Solano
Un enfant hyperactif n'est pas seulement un enfant agité. Il est bien plus que cela. Son énergie n'est pas utilisée de la même manière que celle d'un autre enfant. Mal canalisée, elle déborde, allant jusqu'à handicaper gravement la vie quotidienne. Trois critères permettent de détecter une réelle hyperactivité.
PUB

L'inattention

Cet enfant n'arrive pas à se concentrer sur une tâche précise. Il saute du coq à l'âne, change d'activité, zappe, se laisse distraire sans arrêt. Et cela d'autant plus que la tâche en question lui semble ennuyeuse !

Évidemment, les devoirs scolaires sont en première ligne ! Il saute sur n'importe quelle occasion pour fuir la corvée : un bruit extérieur, le téléphone, une idée qui lui passe par la tête. D'autre part, à cause de cette inattention, il a du mal à écouter une règle du jeu par exemple, ou des consignes.

PUB

L'impulsivité

Cet enfant est très rapide, trop ! Quand il est dans de bonnes dispositions, il est déjà parti vous rendre service avant que vous lui ayez expliqué complètement de quoi il s'agit !Et puis, il est rapide dans ses actes, dans ses décisions, ne prenant pas le temps d'en envisager les conséquences. Il peut ainsi facilement se mettre en danger ! Il est aussi très impulsif dans ses gestes, et du coup, il casse tout. Comme il est rapide, il bâcle, écrit mal, manque de soin, évite l'effort et va toujours au plus simple.Cette impulsivité fait qu'il ne sait pas attendre. Vous lui promettez le cinéma, c'est tout de suite ou il vous harcèle !

PUB

Il paraît donc souvent très mal élevé, interrompt les adultes, ne les écoute pas, casse tout et leur demande beaucoup d'énergie pour essayer de le canaliser !

L'agitation

Cet enfant a l'air monté sur ressorts. Il est toujours en train de bouger, de gigoter, ne tient pas en place. C'est très perturbant à l'école où il ne peut pas rester concentré et immobile. Il préfère donc, bien entendu, les activités physiques où là encore, il est difficile à canaliser.

PUB

Au total, il est important de comprendre que l'hyperactivité est une conséquence de l'inattention et l'impulsivité. C'est un mode de fonctionnement particulier. En effet, beaucoup d'enfants sont très actifs, voire agités, très physiques, sans qu'on puisse parler vraiment d'hyperactivité en termes d'anomalie à soigner !

Mots-clés : Hyperactivite
Source : Dr Marie France Leheuzey, " L'enfant hyperactif ", éditions Odile Jacob.
PUB